San Pedro de Atacama : 3 Jours dans le Nord du Chili


Chili / lundi, juin 17th, 2019

Imaginez des lagunes peuplées de flamants roses, des vallées multicolores, de hauts plateaux parsemés de geysers fumants et un ciel étoilé digne d’un film de science-fiction. Bienvenue à San Pedro de Atacama. Nous n’avons pas croisé de licorne mais dans un décor pareil, il s’en est fallu de peu.

Que Voir, Que Faire à San Pedro de Atacama ?

Quand on sait que le désert d’Atacama est la zone la plus aride du monde, ça ne donne pas très envie d’aller trainer par là-bas.

Grossière erreur ! Niché au cœur de ce fascinant désert, se trouve San Pedro de Atacama, petit village surnommé à juste titre l’oasis d’Atacama. C’est à partir de cette bourgade touristique qu’il est possible de rayonner et de découvrir les merveilles du nord du Chili.

Voici notre programme de trois jours fabuleux à San Pedro de Atacama :

Jour 1 : Pétroglyphes de Yerba et Vallée d’Arcoiris

Pour cette première journée de découverte nous partons de Calama où nous avons loué notre voiture. Nous décidons de nous concentrer sur deux points d’intérêt situés avant San Pedro de Atacama puisque c’est sur la route.

Les pétroglyphes de Yerba sont de curieuses gravures d’animaux sur d’immenses roches qui semblent comme posées là, au milieu du désert.

Pétroglyphes de vicuñas à Yerba
On peut observer des vicuñas …
Pétroglyphes de flamants roses à Yerba
… des flamants roses …
Un renard visiblement gravé par un touriste à Yerba
… et que les touristes ne sont vraiment pas doués en dessin

Après avoir crapahuté autour, entre et sur les rochers nous continuons notre route en direction de la magnifique vallée d’Arcoiris. Son extraordinaire palette de couleurs nous rappelle notamment les montagnes des 7 et 14 couleurs du nord de l’Argentine.

Roches rouges près du parking de la vallée d'Arcoiris
Le soleil perce à travers les montagnes de la vallée d'Arcoiris
Un chemin de cristaux de sel amène au fond de la vallée d'Arcoiris
On pourrait croire que c’est un chemin de neige …
Gros plan sur les cristaux du chemin de sel dans la vallée d'Arcoiris
… mais il s’agit en fait de cristaux de sel !
Montagne multicolore dans la vallée d'Arcoiris
Gorge de roches rouges tachées de sel dans la vallée d'Arcoiris

Nous quittons la vallée avant que le soleil ne se couche car on Salomé n’a pas très envie de se taper la piste de nuit. Une fois de retour sur de la bonne route nous filons vers San Pedro de Atacama accompagnés tout le long par un coucher de soleil magistral.

Coucher de soleil sur le retour de la vallée d'Arcoiris vers San Pedro de Atacama

Jour 2 : Lagune de Chaxa et Lagune de Tebenquiche

Aujourd’hui, on a envie de voir de la lagune et du flamant rose.

Après un roboratif petit déjeuner, on s’habille bien chaudement et nous prenons la voiture en direction de la lagune de Chaxa à 65km au sud de San Pedro de Atacama.

Nous arrivons à 9h et bien que le ciel soit déjà haut dans le ciel, il fait un froid de canard ici. On s’enduit de crème solaire parce que mine de rien ça tape fort et on part à la rencontre des flamants roses.

La lagune est superbe et l’atmosphère y est paisible en dépit des quelques touristes qui vont et viennent le long de l’eau.

Montagne se réfléchissant dans la lagune de Chaxa

Nous sommes tout excités de voir des flamants roses dans leur milieu naturel.

Des flamants roses dans la lagune de Chaxa
Les flamants roses aiment bien manger en faisant la toupie !

Après cette belle mise en bouche, nous remontons vers San Pedro de Atacama. On en profite pour admirer l’audace de certains panneaux.

Un panneau sur le bord de la route au milieu du désert, afficant "Carabineros de Chile, Un Amigo Siempre"
« Les gendarmes du Chili, toujours vos amis »… Fallait oser !

Mais avant de rentrer, nous marquons une pause à la lagune de Tebenquiche accessible par une longue piste qui trace à travers le désert. Pas de flamants roses ici mais un calme olympien et un panorama superbe sur cette belle lagune beaucoup moins fréquentée que la lagune de Chaxa.

Chemin encrouté de sel devant la lagune Tebenquiche dans laquelle se réfléchissent des montagnes
Dégradé du rouge au bleu dans la lagune Tebenquiche

Nous nous baladons le long de l’eau pendant une petite heure avant de retourner à San Pedro où une session lessive épique nous attend (on vous raconte ça dans la rubrique infos pratiques en fin d’article).

Nous profitons également de notre après-midi libre pour nous renseigner sur les excursions vers Uyuni en Bolivie. Ce n’est qu’un tour de chauffe pour aujourd’hui puisque nous n’avons pas réussi à obtenir le prix que l’on souhaite mettre pour le tour. #durennégociation #onnelâcherien

En attendant, le soleil commence à décliner. Nous reprenons donc la voiture et allons admirer le coucher de soleil depuis un spot juste avant Piedra del Coyote en direction de Calama. De quoi finir cette deuxième journée en beauté.

Coucher de soleil depuis Piedra de Coyote

Jour 3 : Geysers de Tatio et Vallée de la Luna

Le grand classique de San Pedro de Atacama – comprenez « le tour incontournable vendu par toutes les agences » – c’est de se lever à 4H30 pour ensuite se taper de 1H30 à 2H de route en pleine nuit pour finalement arriver aux geysers de Tatio avant le lever du jour c’est-à-dire quand il fait environ -10°.

Température extérieure de -10°C affichée dans la voiture vers Tatio

L’activité de ces geysers situés à 4320 mètres d’altitude dépend de la différence de température. Plus il fait froid, plus ils sont actifs d’où la présence massive de touristes à l’aube.

Balade et baignade aux geysers de Tatio 

On coupe le suspense tout de suite. Non, on ne s’est pas levé à 4H30 du matin. Premièrement parce qu’on n’est clairement pas du matin (surtout quand il fait -10°C) et deuxièmement car nous avions envie de découvrir les geysers de Tatio au calme, loin de la cohue touristique du petit matin.

C’est sans doute notre meilleure décision de la semaine. ^^ Nous arrivons aux geysers vers 8H30 alors que les 4X4 de touristes sont tous à la piscine naturelle. Quelques retardataires sont encore en train de prendre le petit déjeuner sur le parking. Nous sommes quasi seuls sur le site. On adore !

Vallée des geysers de Tatio
Gif animé d'eau chaude ruisselante d'un geyser de Tatio
Gif animé d'un geyser de Tatio fumant
Jet d'eau et de vapeur à Tatio
Renard andin sur un muret aux geysers de Tatio
Un petit renard andin nous a rendu visite sur le parking

Une fois la session exploration terminée on enchaine avec la baignade. Les 4X4 ont tous levé le camp lorsque l’on arrive. On est tout seul dans le bassin. La température de l’eau est d’environ 30° alors qu’à l’extérieur il fait à peine 5°. C’est un vrai bonheur de se baigner dans cette eau bien chaude au milieu des montagnes.

Baignade dans la piscine de Tatio

Exploration de la vallée de la lune

En quittant les geysers de Tatio à 10H30 nous arrivons à la vallée de la lune vers midi. On pique-nique au pied de la Duna Mayor pour y grimper ensuite et profiter de panoramas à couper le souffle. La vallée de la lune est l’un de nos coups de cœur à San Pedro. À chaque stop nous découvrons des paysages plus impressionnants les uns que les autres.

La petite Biquette observe la vallée de la Lune
Rochers et grande dune de la vallée de la Lune
Salomé est assise sur la grande dune de la vallée de la Lune

Située à quelques kilomètres seulement de San Pedro de Atacama, la vallée de la lune peut se visiter en vélo. On constate que cette activité rencontre un franc succès vu le nombre de deux roues que l’on croise au cours de notre balade. Si nous n’avions pas eu la voiture de location, nous aurions volontiers opté pour l’option vélo.

La petite Biquette observe un grand cirque dans la vallée de la Lune
Parois rocheuses de la vallée de la Lune

Nous souhaitions terminer la journée en admirant le coucher de soleil depuis la vallée de la mort mais le parc est déjà fermé lorsque nous arrivons. On décide donc de retourner en ville pour aller négocier une bonne fois pour toute notre excursion jusqu’à Uyuni avec l’agence de notre choix.

Dernier Jour au Chili

Nous dédions notre dernier jour au Chili à l’organisation de notre départ pour la Bolivie. Demain matin nous quittons San Pedro de Atacama pour trois jours de 4X4 vers Uyuni.

Sylvain retourne à Calama pour rendre la voiture, faire quelques courses avant le départ et retirer de l’argent pour payer l’excursion. Salomé reste à San Pedro pour préparer les sacs, faire encore un peu de lessive et organiser l’arrivée à Uyuni.

Sur le retour depuis Calama, Sylvain aperçoit depuis le bus un des plus beaux couchers de soleil de notre voyage.

Enorme nuage au coucher de soleil à San Pedro de Atacama
Gros nuage rose au coucher de soleil à San Pedro de Atacama

Nous dépensons nos derniers pesos chiliens en se payant une petite bière que nous allons siroter au milieu du désert en admirant l’un des plus beaux ciels étoilés du monde (malheureusement impossible de le photographier avec notre smartphone). De quoi finir notre séjour au Chili sur une bonne note.

Demain le réveil sonne à 6H. Une nouvelle aventure nous attend. On vous raconte tout dans l’article « Excursion de San Pedro de Atacama au Salar d’Uyuni en 3 Jours ».

Pour patienter, voici les infos utiles pour organiser un séjour à San Pedro de Atacama :

Où dormir à San Pedro de Atacama ?

Il faut garder à l’esprit que tout est cher à San Pedro de Atacama. L’hébergement ne déroge pas à la règle.

Une fois de plus nous avons opté pour un AirBnb (surprise surprise !!). Pour bénéficier d’un prix modéré, nous avons choisi un logement un peu en dehors du village (environ 20 minutes à pied du centre). Sachant que nous avions loué une voiture, la distance ne posait pas du tout problème.

Sur place nous avions une chambre spacieuse avec un petit coin kitchenette tout simple mais fonctionnel. L’avantage c’est que quand on préparait à manger, le réchaud à gaz faisait en même temps office de radiateur. 😉

Salomé prépare le diner dans le petit coin cuisine de notre AirBnB à San Pedro de Atacama

Sur place nous avons aussi pu faire de la lessive… à l’ancienne. La machine à laver était en fait une simple lessiveuse. Il a fallu ensuite rincer et essorer le linge à la main. Et là on se dit que nos grands-mères avaient bien du courage. ^^

Bref, vous l’aurez compris on recommande encore et toujours AirBnb pour le logement en Amérique du Sud.

Où manger à San Pedro de Atacama ?

On passe notre tour sur ce coup-là. En bon radins que nous sommes nous avons fait des courses avant de quitter Calama et nous avons cuisiné tous nos repas. À midi nous pique-niquions dans des endroits sympas.

On laisse donc Trip Advisor faire son boulot cette-fois ci.

Prix des activités à San Pedro de Atacama

  • Lagune de Chaxa : 2500 CLP par personne
  • Lagune de Tebenquiche : 2000 CLP par personne
  • Geysers de Tatio : 10000 CLP par personne
  • Vallée de la Lune : 2500 CLP par personne. Attention, l’accès à la vallée de la lune en tant que touriste individuel n’est possible que jusqu’à 13h. Au delà l’accès est réservé aux tours. Il est toutefois possible d’arriver juste avant 13h et de rester sur le site jusqu’à 17H.
  • Location de la voiture chez Econorent : 42€ par jour (+ 35€ d’essence)

Les autres activités mentionnées dans cet article sont gratuites.

Bon c’est pas tout ça mais on a un 4X4 qui nous attend. On se revoit en Bolivie !

La petite Biquette devant le coucher de soleil à San Pedro de Atacama
Facebook
Twitter
Pinterest

7 réponses à « San Pedro de Atacama : 3 Jours dans le Nord du Chili »

  1. Merveilles de merveilles cet article !!!cieux éblouissants, vidéos humoristiques ..,et grand merci à celui qui a inventé la machine à laver. Vos neurones peuvent ils toujours encore et encore emmagasiner autant de belles images !!

  2. Ah bah les flamands dansaient sur une danse hongroise de Brahms quand on y était… évolution!
    Quels beaux paysages, sinon!!
    On a hâte de découvrir la Bolivie

  3. Si on n’a pas encore pensé à vous féliciter pour la qualité des photos (…!…) c’est pile poil le bon moment. Les couleurs sont très belles, très nuancées, et les sujets étaient manifestement bien intentionnés envers vous.
    Même la faune, lama, flamands, renard, avaient décidé de contribuer à la couleur locale. Tout comme les chaînes de montagne se mirant dans l’eau.
    Sacrée belle tranche, cette balade dans les vapeurs.
    Dis-donc, Nounet, faudra nous donner la référence de ton apparition fantomatique dans les brumes.
    Nos connaissances cinématographiques se sont arrêtées à Louis Jouvet, voire Jean Gabin, ou Lino Ventura…

    1. Hahaha, pas de référence en particulier, juste un héros quelconque jaillissant de la brume pour défendre la veuve et l’orphelin !

  4. Mon lave-vaisselle ne me veut que du bien
    Il avale assiettes, verres et couverts sans mal
    Bien que toute cette vaisselle soit sale
    Mon lave-vaisselle est un vrai magicien

    Mon lave-vaisselle ne proteste en rien
    Il douche, il échaude, il nettoie et il rince
    Pendant que je me comporte comme un prince
    Mon lave-vaisselle est un vrai magicien

    Mon lave-vaisselle est un ange gardien
    Il me fait rutiler même mes casseroles
    Tant et si bien que pour un temps j’en rigole
    Mon lave-vaisselle est un vrai magicien

    (C’est justement ma chronique pour demain écrite ce soir. Ne pas vous la dédier relèverait du mauvais goût)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *