Carthagène des Indes : La Perle des Caraïbes


Articles Récents, Colombie / lundi, octobre 28th, 2019

En arrivant à Carthagène, on comprend vite d’où vient l’engouement général pour cette belle cité. Le centre de Carthagène est un véritable trésor architectural et culturel. Après notre séjour plage au sud de la ville, il était donc indispensable pour nous d’aller découvrir la Perle des Caraïbes.

Combien de Temps pour Visiter à Carthagène ?

Vaste question… D’après nous et si l’on a du temps, on peut facilement passer une semaine à Carthagène. Prendre son temps à Carthagène permet notamment de bien s’imprégner de la douceur Caribéenne de la ville (pas forcément perceptible au premier abord). Prendre son temps à Carthagène permet également de ne pas se cantonner à la visite du centre-ville historique mais de découvrir la ville un peu plus en profondeur.

Rue de Carthagène avec pleins de fanions aux couleurs du drapeau national

Si en revanche, vous avez, comme nous, un avion à prendre dans quelques jours, sachez qu’il est tout de même possible de passer un agréable court séjour à Carthagène. Nous y avons passé deux nuits seulement mais cela nous a suffi pour être conquis par la douceur de vivre et le charme de la ville.

Singe perché dans un arbre du Parque Centenario de Carthagène
Comité d’accueil au Parque Centenario

Voici notre programme express :

Jour 1 : Après-midi et Soirée à Getsemani

En arrivant à Carthagène en milieu de journée nous savons que nous ne disposons que d’une journée et demi pour découvrir les environs. Nous avons donc choisi un logement proche du centre, au cœur de l’adorable quartier de Getsemani. À deux pas du centre-ville historique de Carthagène, Getsemani est un quartier jeune et vivant. Un incontournable à Carthagène même si vous n’y logez pas.

Batiment multicolore du Palengueras à Carthagène

On apprécie notamment les nombreuses fresques murales qui donnent de la couleur et beaucoup de cachet aux ruelles de Getsemani.

Ce quartier en pleine restructuration voit également fleurir de nombreux petits bars, restaurants tendances et hôtels de charme. L’avantage : il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses. C’est d’ailleurs ici que l’on trouve quelque-unes des auberges de jeunesse au meilleur rapport qualité/prix de la ville car, ne l’oublions pas, Carthagène reste une ville chère comparé au reste de la Colombie.

Jour 2 : Visite du Centre-Ville Historique de Carthagène

Il existe plusieurs manières de visiter le centre historique de Carthagène : suivre un free walking tour, visiter les nombreux musées de la ville ou tout simplement flâner dans les ruelles.

Parapluies multicolores surplombent la Calle 31 de Carthagène
La Calle 31

Nous avons opté l’option flânerie car Carthagène est une ville qui se visite au gré du hasard. Quel que soit votre itinéraire, son centre historique offre des images de carte postale à chaque coin de rue. Voici notre parcours en quelques points coup de cœur.

Plaza Santo Domingo

On y apprécie particulièrement la belle église Santo Domingo tout en sobriété.

Eglise Santo Domingo à Carthagène

On touche également la poitrine (pour être heureux en amour) et les fesses (pour une longue vie) de la Gorda Gertrudis, célèbre sculpture de l’artiste Colombien Fernando Botero.

Sylvain et Salomé touchent la statue Gorda Gertrudis à Carthagène

Cathédrale Santa Catalina de Carthagène

Véritable symbole de Carthagène, cette superbe cathédrale est un modèle architectural international avec ses imposants dômes et son intérieur richement décoré.

Cathédrale de Carthagène

Plaza Bolivar

Entourée de magnifiques bâtisses coloniales aux balcons colorés, on apprécie cette place pour l’ombre que ses arbres procurent notamment en plein milieu de la journée (oui, il fait très chaud à Carthagène).

N’hésitez pas à faire une pause sur un de ses bancs face à la statue de Simón Bolívar, héros libérateur du joug colonial.

Statue de Simon Bolivar sur la Plaza Bolivar à Carthagène

Les remparts de Carthagène et la vue sur la mer

Carthagène est une ville fortifiée. Ses remparts ont d’ailleurs joué un rôle déterminant dans l’histoire du continent sud-américain car ils ont permis aux Espagnols de garder les Anglais hors de Colombie. Certains disent même que sans les remparts et le fort de Carthagène, on parlerait maintenant anglais dans toute l’Amérique du Sud (ce qui linguistiquement nous aurait pas mal arrangé d’ailleurs ^^).

Gif animé de gens agitant un drapeau Britannique

Longer les remparts de Carthagène offre une superbe vue sur la mer ainsi que sur les gratte-ciels du quartier de Bocagrande.

Canons sur les remparts de Carthagène
Trois canons.

Plaza San Pedro de Claver et son église

Nous sommes maintenant de retour à l’intérieur du centre historique de Carthagène et découvrons l’adorable place San Pedro de Claver et sa belle petite église. Un de nos coups de cœur à Carthagène.

Eglise de la Plaza San Pedro de Claver à Carthagène

Au pied de l’église se trouvent aussi d’étranges sculptures en cuivre.

Sculptures en cuivre sur la Plaza San Pedro de Claver à Carthagène

Pause-café à La Presentación

La chaleur est de plus en plus intense à mesure que la journée avance. Quoi de mieux alors qu’une pause-café frappée bien méritée ?

Nous découvrons par hasard La Presentación, un très agréable établissement caché dans le coin d’un patio typiquement Carthaginois. Entre l’ombre procurée par la végétation luxuriante du patio et la fraicheur de notre café frappé, cette pause nous permet de perdre quelques degrés le temps d’un verre.

Patio verdoyant du Café La Presentación à Carthagène

Plaza Jose Fernandez de Madrid

Encore une adorable placette ombragée comme on en trouve qu’à Carthagène. C’est d’ailleurs aux abords de cette place que nous dégotons un petit restau à l’heure du déjeuner.

Plaza Jose Fernandez de Madrid à Carthagène

Plaza del Reloj et Portal del Dulce

On termine notre tour du centre-ville par notre point de départ : la Plaza del Reloj.

Plaza del Reloj à Carthagène

À quelques mètres de la place, ne manquez pas les nombreux stands de confiseries installés sous les arcades.

Stands de patisseries sous les arcades de la Plaza del Reloj à Carthagène

Nous cédons très facilement à la tentation et optons pour un assortiment de plusieurs petites douceurs que nous irons déguster dans notre chambre climatisée.

Patisseries Colombiennes à Carthagène

Apéro et Coucher de Soleil

L’un de nos meilleurs souvenirs de Carthagène reste sans doute nos petits apéros face au coucher de soleil. Pour profiter pleinement de ce superbe moment, nous avons déniché un peu par hasard THE spot parfait.

Coucher de soleil sur la baie de Carthagène

Rendez-vous aux Santa Isabel Foodtrucks au sud du quartier de Getsemani. Comme son nom l’indique, vous y trouverez quelques foodtrucks ainsi que des tables et chaises offrant une vue unique sur le coucher de soleil face à la baie.

Place des Santa Isabel Foodtrucks à Carthagène

Prenez une bière au foodtruck-bar, installez-vous confortablement et profitez du moment.

Le soleil se couche sur Carthagène. Il est donc temps pour nous de préparer notre départ pour Bogota. Non, nous ne prévoyons pas d’article sur la capitale Colombienne car nous ne faisons qu’y passer. C’est de là que nous prenons l’avion pour Vancouver, dernière étape de cette fantastique aventure d’un an autour du monde. Dernière certes mais pas des moindres… Affaire à suivre. 😉

En attendant, voici nos petits conseils pour bien profiter de Carthagène.

Où dormir à Carthagène ?

Hostel la Buleka : au cœur de Getsemani, ce petit hostel est super agréable. Il nous a été recommandé par Pierre et Fanny, rencontrés sur la boucle de Quilotoa en Équateur et on n’a pas du tout regretté d’avoir suivi leur conseil.

Pour la petite histoire, notre chambre n’étant pas disponible quand nous sommes arrivés nous avons été surclassés. Nous avons donc bénéficié d’une salle de bain privative. En plus de cela, il s’est avéré que le staff avait mal paramétré le prix de la chambre sur Booking.com au moment où nous avons réservé. Nous y avons donc passé deux nuits pour le prix d’une.

Escalier montant au toit de l'Hostel la Buleka
Vers la chambre, je vous prie

Normalement comptez environ 25€ pour une chambre avec salle de bain commune et petit déjeuner inclus (servi sur le rooftop s’il vous plaît). Même si Carthagène est nettement plus chère que le reste du pays cette adresse reste tout de même un bon plan compte-tenu des prix du quartier et de la qualité du service.

Toit de l'Hostel la Buleka à Carthagène

Où manger à Carthagène ?

  • Mama Nilma : un petit restau familiale tout simple dans le quartier de Getsemani. L’un des rares endroits où l’on peut encore manger pour pas trop cher dans le quartier. À la carte, quelques plats Colombiens et des pizzas.
Picadita chez Mama Nilma à Carthagène
Picadita chez Mama Nilma
  • Restaurante Bar Totopo : situé sur la Plaza Jose Fernandez de Madrid, au cœur du centre-ville historique, ce restaurant est une valeur sûre. On s’en rend rapidement compte en voyant les nombreux locaux qui viennent y déjeuner. À midi, un menu du jour à 12000 COP (env. 3.24€) est proposé. Le soir, comptez entre 18000 et 25000 COP pour un plat à la carte. Nourriture copieuse et savoureuse et service efficace.
Plat au Restaurant Bar Totopo à Carthagène
  • Plaza de la Trinidad : envie d’une expérience locale ? Rendez-vous sur la Plaza de la Trinidad et commandez une picadita sur l’un des stands installés sur le côté.
Picadita de stand Carthagène
La Picadita des stands, ou comment faire tenir 4000 calories sur une assiette !

Pour arroser cela, achetez une bière à l’un des vendeurs ambulants qui se baladent sur la place avec leurs glacières puis trouvez-vous une petite place sur les marches de l’église. Il se peut qu’il y ait une messe en même temps mais les deux atmosphères se côtoient sans problème.

Plaza de la Trinidad de nuit à Carthagène

Comment se déplacer à Carthagène ?

  • De la gare routière au centre-ville / quartier de Getsemani : le prix légal de la course est de 18700 COP*. Il est d’ailleurs inscrit sur une grande pancarte à la sortie de la gare routière. Le chauffeur vous demandera bien évidemment 20000 (au minimum). Prenez une photo des tarifs affichés et montrez-la-lui pour être sûr de payer le juste prix. #PhilippeRisoli
  • Du centre-ville / quartier de Getsemani à l’aéroport : là c’est une autre histoire. Le tarif légal de la course est de 8700 COP* mais tous les chauffeurs de taxi pratiquent des prix bien supérieurs. Du coup, même les locaux payent bien plus que les tarifications en vigueur. Nous avons finalement payé 15000 COP* non négociable en partageant le taxi avec un mec rencontré à l’hostel. À 6H du matin quand on a un avion à prendre, c’est plus compliqué de pinailler pour quelques sous.

Sinon, très bonne alternative aux taxis, Uber est à Carthagène.

*Tarifs en vigueur en août 2019

Suite et fin de l’aventure dans notre dossier spécial Vancouver avec comme toujours de l’action, de l’aventure, du suspense et bien sûr de l’émotion.

Ciao l’Amérique du Sud !

Bières devant le coucher de soleil sur la baie de Carthagène

Envie de plus de Colombie? Retrouvez vite tous nos articles dans la catégorie Colombie !

Facebook
Twitter
Pinterest

3 réponses à « Carthagène des Indes : La Perle des Caraïbes »

  1. Le streetart sud-américain est vraiment envoûtant, ne serait-ce que par la richesse de son inspiration.
    Pas mal, de s’improviser peloteur de rue et de vastes rondeurs, sans risquer de gifle de bronze.
    Belle surprise que Salomé remplaçant le troisième canon au pied-levé, avec une bonne volonté méritoire.
    La vue de ces « petites douceurs » est sûrement foudroyante pour un diabétique, mais aussi de nature à vous gagner toutes les indulgences des gens normaux.
    Etonnante, la vidéo du manège des nuages accélérés dans le crépuscule de la baie. Comme ce sont les derniers moments du Sud… on serait tenté de s’attarder…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *