Frontière Équateur-Colombie d’Otavalo à Ipiales


Colombie, Equateur, Passages Frontières / lundi, août 19th, 2019

Avant de passer la frontière Équateur Colombie, nous avons comme d’habitude fait quelques recherches. Et on n’a pas trop aimé ce qu’on a trouvé… Cela dit quand il faut y aller, il faut y aller ! On vous raconte notre expérience avec quelques détails pratiques en bonus.

Combien de Temps Prévoir pour Traverser la Frontière Équateur-Colombie ?

D’après nous c’est la première question à se poser. La crise humanitaire qui touche actuellement le Venezuela touche de près ou de loin tous les pays d’Amérique Latine. Nous avons en effet rencontré un grand nombre de Vénézuéliens qui ont fuit leur pays depuis notre arrivée en Amérique du Sud mais ce n’est rien comparé aux centaines de réfugiés qui tentent chaque jours de passer la frontière Rumicacha.

Tentes Unicef et Croix rouge à la frontière Equateur-Colombie
Unicef et la Croix Rouge

Résultat de cette effroyable situation : le passage frontière Équateur Colombie peut prendre jusqu’à 10H. Il vaut donc mieux prévoir du temps et réserver une nuit à Ipialès, la ville frontalière du côté Colombien.

Des Infos Très Relatives

Attention, ce que l’on vient d’évoquer dans le paragraphe précédent n’est pas une généralité. Nous avons entendu et lu beaucoup de témoignages complètement différents.

Certains ont attendu une journée entière, d’autres ont dû passer la frontière un peu plus au sud tant la douane de Rumicacha était congestionnée. Nous avons également rencontré un Espagnol quelques jours auparavant pour qui le passage frontière dans le sens Colombie-Équateur avait pris 2 heures.

Certains témoignages déplorent le fait qu’il n’y ait pas de lignes spéciales pour les ressortissants Vénézuéliens, d’autres affirment qu’ils ont pu passer en priorité en même temps que les Équatoriens… Bref avant de quitter Otavalo, on ne sait pas trop quoi penser.

Gif animé de Colin Farell qui hausse les épaules

On va couper le suspense dès maintenant et vous raconter comment s’est passé notre passage frontière Équateur-Colombie.

Départ Matinal pour Tulcan

Le réveil sonne à 6H15 ce matin… ça pique. Après un rapide petit déjeuner, nous quittons notre Airbnb et allons attraper un taxi près de la place principale d’Otavalo.

Il suffit de dire au chauffeur que l’on veut prendre un bus pour Tulcan (la ville frontalière côté Équateur) et il sait où vous emmener. Attention, depuis Otavalo, les bus directs pour Tulcan ne partent pas du terminal de bus mais d’un arrêt précis au bord de la Panaméricaine au nord d’Otavalo.

Où Prendre le Bus pour Tulcan depuis Otavalo ?

Pour être certains de ne pas nous tromper nous avons fait un repérage la veille et nous avons bien fait. Entre le marqueur « bus to Tulcan » de Maps.Me et les indications plus ou moins précises de différents blogs nous avons erré sur les bords de la Panaméricaine pendant près d’une demi-heure pour finalement trouver le fameux arrêt de bus. On ne sait pas s’il a changé de place récemment mais aucune des infos trouvées sur le net n’étaient valables.

Voici donc où se trouvent l’arrêt de bus en juillet 2019 :

En prenant un taxi à 7H dans le centre d’Otavalo nous prenons un bus pour Tulcan à 7H20. Le trajet dure environ 3H. Nous arrivons donc au terminal de bus de Tulcan à 10H15.

Change Rapide et Taxi vers la Frontière Équateur Colombie

Le terminal de bus de Tulcan se situe à 10 km de la frontière. Il faut donc prendre un taxi jusqu’au poste de douane.

Avant de partir en quête d’un chauffeur nous décidons de changer quelques dollars contre des pesos Colombiens car nous savons que nous en aurons besoin pour le trajet en taxi de la frontière à Ipiales.

En voyant tous les Équatoriens qui changent leur dollars à la sortie du bus, on fait un rapide calcul et on constate que le taux de change n’est pas mauvais. Ça dépanne donc pour changer quelques dollars mais on ne recommande pas de changer une grosse somme. En ce qui nous concerne nous retirerons des pesos colombiens une fois à Ipiales.

Gif animé de quelqu'un qui compte des billets

Une fois nos pesos en poche nous grimpons dans un taxi qui nous emmène jusqu’au poste frontière pour 3,50 USD en 15 minutes.

Un Passage Frontière Équateur Colombie Express

En arrivant au bureau d’immigration, on se demande si on est au bon endroit. On nous avait décrit une file d’attente monstrueuse mais à notre arrivée il n’y a personne… Plusieurs guichets sont ouverts à la frontière Équatorienne et nous obtenons nos tampons en même pas 5 minutes.

Salomé marche sous le panneau de frontière Colombien

On se dit alors que ça sera plus long du côté Colombien… mais même pas. Nous traversons à pied le pont qui constitue la zone internationale de la frontière Équateur Colombie et sommes immédiatement dirigés par un officiel vers une file spéciale. On confirme donc qu’il y a bien des files spéciales qui ont été mises en place. On ne sait pas si elles sont permanentes mais elles existent.

Pour entrer en Colombie il y a une file de Vénézuéliens un peu plus longue mais eux-même n’attendent pas très longtemps car plusieurs guichets leur étant dédiés sont ouverts.

En ce qui nous concerne on obtient là aussi notre tampon en quelques minutes, sans aucune attente.

Taxi vers Ipiales

Ne sachant pas combien de temps allait nous prendre ce passage frontière Équateur-Colombie, nous avons réservé une nuit en Airbnb à Ipiales. Heureusement que nous avons également prévu de visiter le site de Las Lajas proche d’Ipiales car nous arrivons à la porte de notre Airbnb à 11H20.

Zone de repos dans notre AirBnB à Ipialès
Home Sweet Home

On profite de tout ce temps dont on dispose pour acheter une carte sim colombienne, retirer de l’argent et repérer les horaires de bus pour Popayan pour le lendemain. Et comme on l’a dit plus haut, nous allons visiter le magnifique site de Las Lajas en milieu d’après-midi. Patience, on vous raconte tout ça dans notre prochain article. 😉

Conclusion : un Passage Frontière Relax

Contre toute attente notre passage frontière Équateur Colombie a donc été ultra rapide. Alors que nous nous attendions à des heures d’attente, que l’on avait prévu des litres d’eau et des sandwichs pour ne pas mourir de faim dans une file d’attente interminable, ce passage frontière a finalement été l’un des plus rapides de notre voyage.

Gif animé de Beep Beep qui court

Nous n’avons malheureusement pas la recette miracle pour éviter l’attente à la frontière car beaucoup de paramètres aléatoires semblent entrer en compte. Si ça peut aider, sachez que nous sommes passés un lundi et que le bus a quitté Otavalo vers 7H15.

Nous voilà donc maintenant en Colombie, dernier pays d’Amérique du Sud et avant-dernière escale de notre année nomade. On vous raconte nos aventures Colombiennes très vite. Mais avant, voici un petit récap’ des infos utiles pour organiser votre passage frontière Équateur Colombie.

Infos Pratiques Frontière Équateur Colombie

TrajetTransportDuréePrix
Otavalo (centre) – Arrêt de bus pour TulcanTaxi5 – 10 min1,50 USD
Otavalo – Tulcan Bus3H5 USD / pers.
Terminal de bus de Tulcan – FrontièreTaxi15 min3,50 USD
Frontière – IpialesTaxi15 min7000 COP

Et maintenant, objectif plage et cocotiers dans les Caraïbes, mais avant il nous faut traverser la Colombie du sud au nord. La suite au prochain épisode !

On espère que cet article vous sera utile et comme d’habitude si vous avez une question, une suggestion, une rectification ou juste envie de faire coucou, laissez-nous un petit commentaire.

Facebook
Twitter
Pinterest

7 réponses à « Frontière Équateur-Colombie d’Otavalo à Ipiales »

  1. « … pour acheter une carte sim colombienne » : serait-ce que les cartes SIM se nationalisent désormais ?
    Si oui, je revendique la possibilité de créer une carte SIM pour entrer dans la « République Libre des 3 Sapins » à Matour.
    Le tarif sera établi en bises et en baisers à la tête des clientes et en bières à la mine des clients.

      1. 🍻🍺🍻🍺🍻🍺🍻🍺🍻🍺🍻🍺🍻🍺

        Vous êtes gratifiés tous deux
        d’un abonnement Premium
        pour une durée de 99 ans.

        🍺🍻🍺🍻🍺🍻🍺🍻🍺🍻🍺🍻🍺🍻

  2. P.S.:
    Pourquoi n’avez-vous pas évoqué dans cet article le rôle de passe-partout de Mini-Biquette dans la facilité de votre passage de la frontière à Ipiales ?
    Son rôle officieux dans votre terra circum est pourtant déterminant – et pas seulement au titre de mannequin pour vos photos.

    1. Hélas, Mini-Biquette n’ayant pas de passeport, nous nous devons au contraire de la faire passer en douce, en immigrée clandestine !

  3. 🍻🍻🍻🍻🍻🍻🍻🍻🍻🍻🍻🍻🍻🍻🍻

    Et s’il ne reste qu’un seul commentateur,
    je serai celui-là !

    🍻🍻🍻🍻🍻🍻🍻🍻🍻🍻🍻🍻🍻🍻🍻

  4. Comment ça, mon adresse de messagerie ne sera pas publiée… Mais alors, aucune chance de sortir de l’anonymat, dans le sillage des aventuriers? Tant pis. Peut-être en se déguisant en Vénézuélien? Pas de quoi rigoler; quand on voit les désastres humanitaires causées par un salaud.
    Bien lubrifié votre passage frontière, avec le maximum de précisions pour en faire profiter tout le monde. Votre voyage doit être reconnu d’utilité publique par l’UNESCO, moi je dis. Episode un peu technique, mais qui se suit bien, comme ça, au frais, à l’aise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *