La liste des choses à faire avant un « Tour du Monde »


Préparer son Tour du Monde / lundi, août 6th, 2018

Voilà, vous avez décidé de partir en « Tour du Monde » ou tout du moins en voyage au long cours. Vous vous êtes plus ou moins fixés une date mais une chose est sûre : vous allez partir !

Que vous soyez seuls, en couple, entre potes ou en famille, il va maintenant falloir organiser tout ce beau projet. Parce que oui, partir en voyage pendant 1 an, voire plus, ça ne s’improvise pas.

Dans cet article, nous allons partager avec vous la Todo list qui guide notre quotidien depuis quelques mois puisqu’au moment on l’on rédige cet article, nous sommes encore en plein dans les préparatifs.

Bon ok, quand on dit « la liste qui guide notre quotidien » on exagère un peu… mais on se rend vite compte que plus le départ approche, plus l’organisation prend de la place dans la vie de tous les jours.

Allez, on vous embarque dans nos préparatifs !

Itinéraire et billet d’avion

Une fois la décision de partir prise, commencez par définir votre itinéraire. Si vous êtes seul, c’est plus simple et encore… A deux, ce type d’exercice peut révéler des différences auxquelles on ne s’attendait pas forcément. Mais c’est aussi ça tout l’intérêt d’un voyage et c’est en définissant la carte de votre projet que l’aventure commence. C’est aussi à partir de ce moment là que les compromis vont devoir devenir monnaie courante dans votre existence.

Bon qu’on se le dise, à moins d’avoir un budget illimité, le prix des billets d’avion va aussi vous aider à définir les limites de votre voyage 😊

En parlant des billets d’avion, voilà une chose à prévoir au moins 6 mois avant votre départ : réalisez les devis et réservez vos billets d’avion. Plusieurs solutions s’offrent à vous. Pour plus de détails, retrouvez notre article dédié au choix des billets d’avion.

La prise de conscience

Ça ne fait pas vraiment parti de la Todo list mais on tenait à en faire une petite parenthèse sur ce sujet.

Une fois les billets d’avion achetés, et même si vous vous y êtes pris bien à l’avance, les choses s’enchainent et le projet se concrétise. Pour Salomé, ça a été un déclic d’autant que notre entourage a réalisé qu’on venait de casser notre tirelire pour réserver nos vols principaux… et que du coup on allait vraiment partir. Résultat : même quand on n’y pense pas, tout le monde nous le rappelle en nous posant 1000 questions à la minute 😊. C’est fun mais ça peut vite devenir stressant ! Pour Sylvain, la perspective du départ n’a pas trop l’air de l’affecter. Peut-être une fois dans l’avion se rendra-t-il plus compte de la grande aventure pour laquelle on s’embarque !

Liste de plein de trucs importants avant de partir

Maintenant que l’on a bien digressé voilà une vraie liste de choses auxquelles il faut penser avant de partir.

On indique nos dates mais ça dépend vraiment de chacun. Certains ouvrent un blog 1 an avant le départ et font leurs vaccins à la dernière minute, pour d’autres c’est le contraire. A vous de voir et de faire appel à votre sens de la priorité.

Pour un départ mi-septembre sachant que les billets d’avion ont été réservés fin février :

  • Mars : Refaire son passeport s’il est périmé ou s’il risque de se périmer dans les 6 mois suivants votre retour. Pour entrer dans certains pays il est exigé d’avoir un passeport valide au moins 6 mois après votre passage à la frontière. Pareil pour en sortir. Mieux vaut être large.

Départ M-5

  • Avril : Se faire vacciner selon les destinations. Vous retrouverez toutes les infos utiles dans notre article dédié aux vaccins et à la santé en voyage.
  • Avril : Commencer un checkup chez les médecins. Faites-le assez tôt, vous pouvez avoir des surprises ! Par exemple Salomé a dû se faire poser une couronne dentaire et Sylvain voulait se faire opérer les yeux au laser pour régler son problème de myopie. On a préféré gérer ça au printemps et garder l’été pour des activités plus funs.

Départ M-4

  • Mai : Faire une demande de permis international. On avait lu que ça pouvait prendre du temps donc on n’a pas pris de risque, on a fait ça tôt. En plus il est gratuit et valide 3 ans à partir de la date d’émission donc autant le faire tout de suite. Pour info, on a obtenu notre papier en 1 mois à Paris.
  • Mai : Réfléchir au sujet des impôts. Dans notre cas c’est simple. On a juste besoin de régler nos impôts sur le revenu de 2017 courant 2018 et dès 2019 on passe au prélèvement à la source. La régulation se fera donc fin 2019 lorsque l’on reprendra le boulot… si l’on reprend le boulot mouhahaha 😊.

Départ M-3

  • Juin : Choisir et budgéter son assurance voyage pour un an fonction de ses destinations. On a fait des devis sur plusieurs sites et ça se joue à pas grand-chose mais la solution la plus intéressante rapport couverture / prix est proposée par Chapka. On a préféré budgéter cela assez tôt car même si on ne souscrira que 2 semaines avant le départ, on préférait connaitre les prix rapidement et ne pas se tortiller la nouille pendant 107 ans juste avant de partir. En plus, si comme nous vous partez en Amérique du Nord ou au Canada, sachez que votre budget assurance à l’année va exploser. Pour un an hors Canada l’assurance nous coûte grosso-modo 500€ par personne. Pour les mêmes dates incluant 3 semaines à Vancouver le prix augmente de 200€ soit plus de 700€ par personne. Mais bon, faut savoir ce qu’on veut dans la vie ! 😊
  • Juin : Choisir et budgéter sa solution bancaire pour 1 an de voyage. Comme pour l’assurance, il ne s’agit pas de souscrire tout de suite mais de connaitre les offres sur le marché. Pour nous ce sera sans équivoque la banque allemande N26 qui propose sa carte N26 Black. On vous laisse découvrir leurs différentes solutions sur leur site.
  • Juin : Se Pacser ❤ ben oui, ce n’était pas encore fait…
  • Juin : Créer un compte couchsurfing (si ce n’est pas déjà fait) pour pouvoir accueillir les voyageurs à la maison en attendant que ce soit son tour. Accueillir des couchsurfers permet aussi d’avoir des références sur son profil ce qui est toujours utile quand on cherche à se faire accueillir en retour. C’est mieux qu’un profil vide mais cet aspect dépend de la subjectivité de chacun, on le conçoit.
  • Juin : Prévenir son employeur qu’on va se faire la malle. Pour nous le meilleur moment des préparatifs ! Vous voyez la vieille pub Loto où le mec chante « Au revoir, au revoir président ! » ? Ben voilà, c’est nous 😊. Mais on est tellement bons au boulot que Salomé a réussi à négocier une rupture conventionnelle, du jamais vu dans sa boite. Quant à Sylvain, son entreprise lui a proposé de prendre un congé sans solde avec dates à sa convenance en priant pour qu’il accepte… bon ben ok, si vous insistez. Sur ce coup là on a vraiment eu du bol… ou alors c’est le talent 😉

Ici on fait juste un petit focus sur les droits à l’allocation chômage en cas de rupture conventionnelle. Sachez que si vous parvenez à signer ce type de rupture à votre départ de l’entreprise, vous pouvez toucher votre chômage à votre retour de voyage contrairement à une démission classique.

Départ M-2

  • Juillet : Accueillir des couchsurfers à la maison. C’est top d’avoir des gens en voyage dans son salon. On a l’impression d’être déjà un peu en voyage soi-même. Et c’est aussi l’idéal pour :

– Échanger des bons plans

– Se remettre à l’anglais

– Peaufiner son profil Couchsurfing

– Apprendre à cuisiner des trucs sympas

– Découvrir des séries, des musiques, des films…

– Redécouvrir sa ville en la faisant visiter à des invités

… bref vous l’aurez compris, le Couchsurfing, c’est la vie !

  • Juillet : Acheter le matériel nécessaire dont on ne dispose pas encore. Pour connaître tout notre équipement, découvrez notre article dédié au matériel pour un an de voyage. Apportez un soin tout particulier au choix de votre paire de chaussure de rando et à votre sac. Le confort des pieds et du dos, c’est la base pour un voyage réussi !

Profitez du mois de juillet pour faire vos emplettes car ce sont les SOOOOOOLDES. On aurait tort de se priver !

  • Juillet : Réserver la/les première(s) nuit(s) d’hébergement. Là aussi, ça dépend des envies et des besoins de chacun. En ce qui nous concerne on débute notre voyage par Singapour. Après 13h de vol et un bon jetlag par-dessus le marché, on sera bien content d’avoir un endroit où dormir. Et comme on est des vieux, on a pris une deuxième nuit dans la même auberge, parce qu’après 30 ans un jetlag c’est comme une cuite : tu mets au moins 2 jours à t’en remettre. Pour la suite on va essayer de trouver un couchsurfing un peu avant le départ ou on négociera des nuits supplémentaires dans notre auberge si elle nous plait… bref on improvisera.
  • Juillet : Penser au(x) visa(s) pour la/les première(s) destination(s). C’est aussi l’occasion de se renseigner sur les modalités d’entrée et de sortie de chaque pays que vous allez visiter (prix du visa, durée du séjour, modalité de délivrance etc.). L’idéal serait de se renseigner quand même un minimum avant mais maintenant il est temps d’entreprendre les démarches.
  • Juillet : Commencer à organiser une grosse fiesta de départ. Eh oui, inviter tous les copains des 4 coins de la France (ceux qui vivent à l’étranger on ira les voir pendant le voyage), gérer la logistique pour tout ce petit monde, savoir où ils vont dormir, ce qu’ils vont manger et surtout ce qu’ils vont boire… ça demande quand même un minimum d’organisation donc on s’y prend un peu à l’avance.

Départ M-1

  • Août : Ouvrir un blog. C’est le moyen idéal de partager ses aventures avec un maximum de personnes. Mamy n’aura plus d’excuse pour apprendre à utiliser « l’Internet ». Si elle veut savoir où on se trouve sur le globe, elle va devoir s’y mettre. Pour Salomé c’est aussi un moyen de garder un pied dans son activité professionnelle puisqu’elle bosse dans le référencement.
  • Août : Poser le préavis de son appart’ ou le mettre en location si on est proprio.
  • Août : Faire le tour de la famille… ce qui chez nous implique un tour de France avec un crochet par l’Italie. Du coup, on ne se refuse rien : on a posé une semaine de vacances en plein milieu du mois d’août et ça énerve bien les collègues. Si votre famille n’est pas éparpillée un peu partout vous pouvez zapper cette étape et faire un bisou à Mamy juste avant de monter dans l’avion.
  • Août : Prendre rendez-vous chez son médecin pour obtenir l’ordonnance de médicaments indispensables en voyage. Retrouvez notre trousse à pharmacie dans notre article dédié à la santé en voyage. Pensez également à vous faire prescrire des bas ou des chaussettes de contention si vous avez une mauvaise circulation notamment pendant les vols long-courriers.

Départ imminent

Septembre : là c’est la liste bien relou des trucs administratifs bien relous :

  • Résilier les forfaits téléphoniques ou les adapter si vous souhaitez conserver votre numéro.
  • Résilier sa mutuelle santé (si autre que celle de l’entreprise).

Focus sur la résiliation de la Mutuelle Santé

Attention, la plupart des mutuelles santé ne sont résiliables qu’à l’échéance du contrat. Certaines fixent une échéance par défaut au 1er janvier, d’autres proposent des échéances trimestrielles mais la plupart pratiquent l’échéance annuelle.

Si comme Salomé votre contrat court depuis des années tacitement de juillet à juillet, vous réalisez fin aout que vous allez devoir payer une mensualité jusqu’à juillet de l’année suivante alors que vous avez souscrit une assurance voyage qui coute un bras et qui prend effet dès le départ, en septembre.

Heureusement, il existe des moyens de contourner cette règle de résiliation à l’échéance. C’est notamment le cas si vous prouvez que vous allez être domicilié à l’étranger. Le problème c’est que même si vous quittez la France pendant 1 an, vous restez techniquement domicilié dans le pays. Il va donc falloir tricher un peu et trouver un copain résidant à l’étranger qui peut vous fournir une attestation sur l’honneur disant que vous résidez hors France depuis la date de votre départ et ce pour une durée indéterminée. Et comme on n’est jamais trop prudent, vous pouvez aussi ajouter une copie de votre contrat d’assurance voyage qui prouve bien que vous serez à l’étranger pendant au moins la durée de votre voyage.

  • Résilier son forfait TV/Internet
  • Résilier son abonnement EDG-GDF
  • Résilier ses forfaits type Netflix, Spotify, etc.
  • Faire son changement d’adresse
  • Numériser les documents importants (passeport, permis de conduire, carnet de prophylaxie etc.)
  • Faire des photos d’identité (pour les visas à faire aux postes frontières de certains pays)
  • S’inscrire sur Ariane (pour que notre chère France sache où l’on se trouve en cas de 3ème guerre mondiale ou de cataclysme naturel).
  • Souscrire à l’assurance voyage de son choix.
  • Ouvrir un compte dans la banque de son choix et régler les questions d’ordre bancaire en France. Notamment prévoir assez d’argent sur son compte commun pour les frais bancaires annuels, la taxe d’habitation et tout ce qui risque encore de tomber alors qu’on est déjà en train de se dorer la pilule sur une plage paradisiaque. Ce serait quand même dommage de gâcher ce moment.
  • Déménager
  • Dresser la liste des adresses des copains pour leur envoyer des belles cartes postales. #retourauxsources
  • Faire la fête avec les proches
  • Faire son sac
  • Ne pas louper son avion !

Bon c’est pas tout ça mais maintenant qu’on a dressé la liste, va falloir s’y mettre.

On espère que tous nos petits conseils pourront vous être utiles et on vous souhaite de bons préparatifs !

Facebook
Twitter
Pinterest

4 réponses à « La liste des choses à faire avant un « Tour du Monde » »

  1. Parmi mes nombreux stocks, il doit bien mes rester quelques blocs de Post-It. C’est vrai qu’on n’en a jamais assez. Et puis vous allez peut-être aborder des contrées inhospitalières, primitives, voire des jungles, où le Post-It ne se trouvera pas dans la première petite épicerie venue. Et comment se fait-il que ce matériel d’urgence ne soit pas inclus dans vos listes ?

  2. bin di don !!!!
    quelles précisions, vous apportez dans la préparation de cette épopée !!! avec juste raison !!!
    du coup, je vais mettre tout en application pour mon prochain périple…. Aller ET retour à Soulac sur mer !! bon, d’accord, cela ne fait que 170 kms, mais il faut être prudent !!!
    bises à vous deux

    Marcello

  3. Superbes informations, bien structurées… c’est bien simple, j’ai préparé le même sac -à-dos pour partir à Soulac sur mer ce week-end !!! dois-je nécessairement me faire piquer contre le typhus?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *