Mendoza : Découverte de la Capitale du Vin Argentin


Argentine / samedi, mai 25th, 2019

La visite de Mendoza et de ses environs marque la fin de notre séjour en Argentine. Après plus d’un mois de découverte de ce pays fabuleux, on compte bien finir en beauté. Quoi de plus sympa qu’une petite journée dégustation en vélo au cœur du vignoble argentin ?

Rapide Visite de Mendoza

Nous arrivons à Mendoza en soirée après un interminable voyage de 13H en bus de jour depuis Córdoba. Nous sommes donc heureux de quitter le véhicule qui en plus était immonde !

Soyons honnête, la ville de Mendoza ne nous a pas transcendé. Toutefois pour des backpackers glandeurs comme nous, son petit centre piéton a quelque chose de très attractif. Nous dédions donc notre première journée à une petite balade en ville.

Les terrasses sont légions dans toute la partie piétonne de la ville, le long de la rue Garibaldi jusqu’à la Plaza Indepedencia. Ça donne très envie de s’attabler et de savourer un petit verre de vin tout ça.

Une rue piétonne de Mendoza avec des tables dans la rue

Quand Argentine Rime avec Décalage

Une fois de plus, nous sommes complètement décalés par rapport aux Argentins. Ce matin nous avons pris un très trop copieux petit déjeuner.

Une assiette de nombreuses patisseries avec des annotations

Nous n’avons donc pas déjeuné à midi trop absorbés par nos activités bloguistiques de la journée. Résultat : à 18H on a une grosse dalle. On salive en pensant à des empanadas ou un bon gros lomito. Mais voilà, à 18H, les Argentins ils sont tous en train de se taper un petit déj’ de début de soirée. C’est le repas rituel de la media tarde. Du coup ça nous coupe un peu la chique de voir les tables de terrasse couvertes de croissants et de dulce de leche (délicieuse confiture de lait) alors que nous on a juste envie d’une grosse pizza.

On ne s’avoue pas vaincu et on finit tout de même par la dégoter notre pizza. Et pour bien digérer tout ça, on termine par un petit verre de blanc en terrasse… servi avec les glaçons s’il vous plaît. Salomé manque de s’étouffer en voyant ça. De la glace dans du vin blanc ? Sacrilège !

Salomé tient un verre de vin blanc à la main et regarde ailleurs

Finalement, c’est quand les Argentins commencent tout juste à prendre l’apéro (vers 22H) que nous quittons le centre-ville de Mendoza. Après 35 jours on n’a toujours pas réussi à se caler sur ce rythme étrange.

Organisation d’une Journée Dégustation à Maipu

Passons aux choses sérieuses maintenant ! Ce matin, nous sommes fin prêts à tâter du vin Argentin. On va voir ce qu’il a dans le ventre le petit. Mais pour ça, il faut d’abord régler quelques détails d’ordre logistique.

Bus de Mendoza à Maipu

Pour commencer il faut acheter une carte Red Bus pour pouvoir prendre les transports en commun de Mendoza. Pour ceux qui lisent cet article quelques mois après sa publication, le réseau de bus de Mendoza va devenir SUBE (comme à Buenos Aires). Si vous êtes déjà allés à Buenos Aires et que vous possédez une carte SUBE, vous pouvez donc peut-être déjà l’utiliser sur le réseau de transport de Mendoza.

Gif animé d'un mouton en stop motion qui lève le pouce

Une fois la carte de transport en poche, il suffit de la recharger dans un kiosko et c’est parti ! Direction Maipu, l’un des villages viticoles le plus proche de Mendoza. Pour savoir quel bus prendre selon votre point de départ, demandez soit à votre hébergeur, à l’office du tourisme ou encore mieux à Google Maps. ^^

Louer un vélo à Maipu

Pour louer un vélo à Maipu, rien de plus simple ! En descendant du bus, nous sommes directement abordés par les gars de Maipu Bikes, l’agence de location de vélo qui semble avoir le monopole dans le coin. On a d’ailleurs croisé des vélos de Maipu Bikes tout au long de la journée.

Un cycliste professionnel remonte le peloton
Quand tu veux arriver à la bodega avant les autres …

Si l’on n’est pas encore tout à fait décidé sur l’itinéraire de la journée, chez Maipu Bikes on nous remet une petite carte très complète avec les différentes bodegas (maisons viticoles) du coin, les distances, les horaires, les tarifs… bref toutes les infos utiles sont condensées ici.

Programme de la Journée Dégustation à Maipu

Bodega Mevi

Petite mise en jambe toute en douceur avec la dégustation d’un Torrontés, d’un Malbec Rosé et d’un Malbec rouge sur la terrasse de la bodega Mevi.

Sylvain et Salomé assis à une dégustation de vin à la bodega Mevi

Bodega Viño El Cerno

Deuxième stop à quelques centaines de mètres plus loin seulement dans cette bodega familiale où tout est bio cette fois-ci, et où ils n’utilisent que d’anciennes méthodes artisanales pour élaborer leurs vins.

Ici Salomé goûte un Malbec rouge, un Chardonnay Grande Réserve et un mousseux doux élaboré à base de Torrontés. Sylvain quant à lui opte pour un Torrontés, un Malbec rouge Grande Réserve et un mousseux élaboré à base de Pinot Noir.

Salomé assise devant des verres de différents vins à la bodega Viño El Cerno

Soyons clairs, ce ne sont pas des doses de dégustation que l’on nous sert ici mais des véritables bassines. Résultat : on est un peu pompette quand on reprend nos vélos.

Entre Olivos

Qu’à cela ne tienne ! On décide d’aller éponger tout ça chez Entre Olivos, une petite exploitation qui comme son nom l’indique produit de l’huile d’olive, mais pas que. 😉

En plus des huiles (nature et aromatisée à l’ail), nous goûtons des tapenades d’olives vertes et noires, du chimichurri, la fameuse sauce que l’on retrouve dans le Choripan, de la gelée de Malbec et du dulce de leche (ben oui forcément).

Dégustation d'huiles d'olive chez Entre Olivos

Et comme si ça ne suffisait pas on passe ensuite aux liqueurs. Malbec, café, chocolat, dulce de leche (encore et toujours) … tout y passe !

Plusieurs liqueurs sont alignées sur le comptoir chez Entre Olivos
Terriblement dangereux : très bon mais très fort !

Bodega Domiciano

Après une pause empanadas bien méritée, nous terminons notre tour des bodegas par le domaine Domiciano.

Le temps que la dégustation commence, on va prendre quelques photos dans les vignes et déjà le groupe est constitué.

Salomé est allongée sur un banc devant des vignes
Salomé cuvant son vin en attendant la dégustation suivante

Ici nous dégustons à nouveau la star de Mendoza, le Malbec et nous finissons en beauté avec un verre de mousseux doux pour Sylvain et sec Salomé.

Salomé assise à la table de dégustation de la bodega Domiciano

Happy Hour chez Maipu Bikes

Lorsque nous arrivons chez Maipu Bikes pour rendre nos vélos, une foule de touristes est amassée sur la terrasse, tous un verre à la main.

De 17h à 18h c’est l’happy hour chez Maipu Bikes. Comme si ça ne suffisait pas d’avoir goûté du vin toute la journée, ici on nous sert encore quelques bassines d’une piquette rouge dont on ne connaitra jamais ni la provenance ni la composition. ^^

Des verres de vin rouges posés sur des tonneaux devant de nombreux jeunes touristes

Alors que sur la terrasse la fête bat son plein, on se fait force et on grimpe dans le premier bus qui passe, en direction de Mendoza.

Sans transition aucune, voici maintenant les infos pratiques sur Mendoza.

Où dormir à Mendoza ?

Sans surprise, nous avons opté une fois de plus pour la solution AirBnB, de loin le meilleur rapport qualité/prix pour se loger dans les villes en Argentine.

Nous avons posé nos valises pour 3 nuits chez Maxi et Dami, un couple très sympa, et leur adorable chat Richard Parker. ^^ Leur maison était située à quelques minutes à pieds de la gare routière dans un quartier résidentiel calme et proche de toutes les commodités.

Comme d’habitude, c’était très propre et spacieux. Nous avions une salle de bain privative et nous pouvions utiliser la cuisine et le petit patio à l’arrière de la maison pour une petite session lecture entre deux verres de pinard.

On ne le répétera jamais assez : AirBnB, c’est la vie ! (on devrait se faire sponsoriser là…)

Où manger à Mendoza ?

  • La Revancha : un restau 100% typique où quand tu commandes des lasagnes, tu reçois encore 3 gros morceaux de viande à côté. Situé à deux pas de la gare routière c’est une bonne option après un trajet interminable en bus. Nourriture correcte et roborative, petits prix et immersion garantie (surtout si un match de foot est retransmis) !
Salomé assise à l'une des nombreuses tables de la grande salle à la Revancha
Un gros sandwich avec de la viande, du jambon et du fromage à la Revancha
C’est aussi lourd et bon que ça en a l’air !
  • Los Immigrantes : des portions de pizza et des calzones énormes à toute heure. Un bon endroit pour caler une grosse faim alors que les Argentins mangent des croissants et boivent du café au lait. Le petit comptoir face à la rue est idéal pour observer les passants en dégustant sa pizza.
Deux pizzas, une salami et une 3 fromages à Los Immigrantes

Où boire un verre à Mendoza ?

Berlina al Paso : un bar à bière en plein cœur de la zone piétonne. On ne s’y est pas arrêté car on cherchait désespérément du vin mais vu l’ambiance sur leur grande terrasse ça semble être The Place to Be à Mendoza.

Prix des activités à Mendoza*

  • Mevi Bodega, Dégustation de 3 vins : 90 ARS par personne (1,80€).
  • Viño El Cerno Bodega, Dégustation de 3 vins : 180 ARS par personne (3,50€).
  • Domiciano Bodega, Dégustation commentée de 3 vins : 200 ARS par personne (4€).
  • Dégustation chez Entre Olivos : 100 ARS par personne (2€).
  • Location de vélo chez Maipu Bikes : 300 ARS par personne (5,90€).

*L’ensemble de ces tarifs sont valables en Avril 2019 et sont soumis à une forte fluctuation due à l’inflation galopante en Argentine.

Notre séjour en Argentine touche maintenant vraiment à sa fin. Demain nous prenons un bus en direction de Santiago au Chili.

Au programme de notre prochain article passage de frontière et visite de la capitale Chilienne.

Facebook
Twitter
Pinterest

10 réponses à « Mendoza : Découverte de la Capitale du Vin Argentin »

  1. Comment les vins argentins ont ils pu séduire une alsacienne et un bordelais ?rien qu’à la lecture ,la tête tourne déjà !!!!

  2. Je constate avec surprise que Mum a sauté à pieds joints sur l’étape de Córdoba pour rejoindre au plus vite Mendoza et ses bodegas.

    « De l’eau dans le vin blanc » ❗️❗️❗️
    Il est vrai que de telles mœurs ne sont pas dignes de véritables amateurs de vins.
    Pourquoi pas de la bière dans le vin, tant qu’à faire ⁉️ Ils sont fous ces Argentins !

    « Berlina al Paso : un bar à bière en plein cœur de la zone piétonne. On ne s’y est pas arrêté car on cherchait désespérément du vin. »
    Ai-je bien lu ❓❓❓
    N’est-il pas opportun d’ôter notre délégation de reportage à Biquette et Sushi ?
    Sont-ils devenus fous à leur tour ?

    « Après 35 jours on n’a toujours pas réussi à se caler sur ce rythme étrange. »
    Y a-t-il quelque chose qui ne soit pas étrange dans ce magnifique pays-continent ?

    « Los Immigrantes » : cette enseigne me remet en mémoire un autre souvenir marquant de la première fois que j’étais dans cet étonnant pays. La plus grande marque d’estime et d’admiration en Argentine est de dire d’une personne : « Elle a une mentalité d’émigrée » (dixit).

    Les photos du Chili découvertes aujourd’hui par Instagram sont toujours aussi époustouflantes !
    Une mention spéciale pour Super Biquette en méditation bouddhiste sous son impressionnant rocher. J’attends avec impatience d’être initié par elle à son retour dans notre petit hexagone.

    1. Hahaha oui j’avoue l’esquive du bar à bière m’a fait tout bizarre, mais nous étions venu à Mendoza pour le vin et l’entêtement nous a poussé à commettre l’irréparable !

  3. Après la « générosité » de vos « doses » de dégustation, vous pouviez repartir tranquilles: vos vélos, eux, avaient l’habitude.
    C’est sûr que cet épisode est nettement moins sportif, parce que lever le coude, ce n’est pas épuisant. Au moins au début.
    Allez: avouez-le: vous avez pris combien de comprimés d’Alka-Selzer, en tout, vous les forçats de la picole ?
    Vous pourrez toujours vous rincer le palais en rentrant avec un Riesling, une vendange tardive, ou un Pomerol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *