Petit Guide pour Visiter Angkor à Vélo


Cambodge, Guides et fiches pratiques / lundi, novembre 19th, 2018

On est au Cambodge, on va quand même aller faire un tour du côté des temples d’Angkor.

Ce site archéologique incontournable fut l’une des capitales de l’empire Khmer environ entre le IXème jusqu’au XVème siècle.

On vous l’annonce, nous ne sommes pas historiens. Cet article n’a donc pas pour but de vous expliquer en long en large ce que c’est qu’Angkor. En revanche on va essayer de vous donner envie d’y aller si ce n’est pas déjà le cas. En prime, on va vous donner nos bons plans pour optimiser votre découverte et surtout pour visiter Angkor à vélo.

Combien de temps faut-il pour visiter les temples d’Angkor ?

Attention, Angkor c’est grand ! Avec un ticket d’entrée, quelle que soit sa durée de validité, vous pourrez accéder à l’intégralité du site qui s’étend jusqu’à 10 km au Sud-Est avec l’ensemble des temples de Roluos et 20 km au Nord-Est avec le site de Isvarapura. Et ça, c’est sans compter les deux circuits possibles sur le site principal à savoir la « grande boucle » (26km) et la « petite boucle » (17km).

Combien de temps faut-il pour visiter Angkor ? Tout dépend de votre intérêt pour les différents temples, en fonction de leur époque de construction, de leur architecture, etc.

En ce qui nous concerne, nous avons opté pour un pass 3 jours qui nous a permis de faire la petite boucle le 1er jour, le lever de soleil sur Angkor Wat et la grande boucle le 2ème jour, et enfin le Bayon et Angkor Wat le dernier jour. Nous avons espacé chaque jour de visite avec un jour de glandouille repos au bord de la piscine de notre super hôtel. On vous raconte d’ailleurs tout ça dans notre article sur Siem Reap.

Et puisqu’on parle de durée, il existe 3 pass :

  • le pass 1 jour, valide 1 jour (sans déconner) à 37 USD
  • le pass 3 jours, valide 10 jours à 62 USD
  • le pass 7 jours, valable 1 mois à 72 USD

Il ne vous reste donc plus qu’à choisir la formule la plus adaptée. Et pour en savoir plus et être certain d’obtenir les dernières infos mises à jour rendez-vous sur le site officiel des Temples d’Angkor.

Photo selfie avec les pass d'entrée pour les temples d'Angkor, Cambodge
Tout contents d’avoir claqué 124$ !

Comment se déplacer à Angkor ?

Comme on l’a déjà dit Angkor c’est grand. D’autant que l’entrée du site principale se trouve à 8 km de Siem Reap. Il faut donc déjà se rendre sur place et ensuite pouvoir se déplacer d’un temple à l’autre.

Visiter Angkor en Tuk Tuk

La solution la plus connue et la plus répandue est bien sûr le tuk tuk. Un chauffeur de tuk tuk vous proposera de vous véhiculer sur la petite boucle pour 15 USD la journée et sur la grande boucle pour 20 USD la journée.

Comptez également un supplément de 5 USD pour un lever de soleil à Angkor Wat. Ces tarifs peuvent bien sûr être négociés comme à peu près tout au Cambodge mais on ne sait pas à quel point étant donné qu’on a opté pour une solution plus sportive.

Visiter Angkor à Vélo

Après avoir lu plusieurs articles sur Angkor à vélo on s’est dit « Mhmmm ça a l’air bien… mais physique… mais bien ! »

On a testé et approuvé. Nous vous encourageons donc à opter pour le vélo pour plusieurs raisons :

Angkor à Vélo, C’est moins Cher !

Un vélo se loue maximum 2 USD par jour et vous pouvez le négocier ou trouver simplement moins cher encore. Certains hôtel en prêtent même gratuitement.

En ce qui nous concerne, l’hôtel nous a fourni 2 vélos : un vélo de ville avec panier tout à fait correct et un vieux VTT tout petit. On a donc conservé le vélo de ville et on est allé louer un 2ème vélo en ville pour 3 USD les 2 jours. On a pu s’arranger avec le loueur pour que les 2 jours ne soient pas consécutifs. Ils ont l’habitude et savent que les touristes aiment faire une pause entre 2 jours de visite.

Vive la Liberté !

Pas besoin de négocier avec votre chauffeur de tuk tuk pour sortir du circuit traditionnel ou pour aller visiter le petit temple planqué dans la forêt et où personne ne va.

Avec votre vélo vous visitez ce que vous voulez, à votre rythme. Vous passez autant de temps que vous le souhaitez par site.
Vous en voulez encore ? Vous pouvez continuer. Vous en avez marre ? Vous pouvez rentrer et réorganiser votre visite sur les jours suivants.

Fuir les Convois de Chinois

A vélo, vous évitez les hordes de touristes. Avec un minimum de bon sens il est tout à fait possible de zigzaguer entre les bus de chinois, véritable fléau d’une visite d’Angkor.

Groupe de Chinois approchant d'un temple d'Angkor
Oh mon Dieu ILS ARRIIIIIIVENT !!

Vous êtes complètement maître de votre planning, ce qui vous permet de prévoir des visites clés à des moments favorables, par exemple aux heures d’ouverture ou vers midi pour les temples principaux. Vous pouvez aussi décaler la visite si vous vous apercevez qu’un site est trop encombré.

Notre Ressenti en Visitant Angkor à Vélo

Vous l’aurez compris, pour nous, sillonner Angkor à vélo a été un véritable plaisir. Mais ça peut ne pas être le cas de tout le monde.
Lorsque l’on croisait d’autres visiteurs ou certains locaux et qu’on leur disait que l’on faisait tout à vélo, ils nous prenaient pour des dingues.

En nous renseignant sur le sujet, on a constaté que les nombreux blogueurs qui avaient tenté l’expérience ont tous souligné la pénibilité de l’exercice en raison des fortes chaleurs et du nombre de kilomètres à parcourir.

En ce qui nous concerne, nous n’avons pas trouvé cela si dur que ça. Honnêtement, on s’attendait à pire. Oui il fait chaud, oui les distances sont longues mais la route est toute plate, la plupart du temps ombragée et les temples ne sont pas si éloignés l’un de l’autre. On ne pédale donc jamais pendant des heures sans s’arrêter quel que soit le parcours.

Nos Conseils pour une Visite d’Angkor à Vélo Réussie

On suggère tout de même d’être vigilent sur les points suivants :

Vérifiez bien l’état de votre vélo avant de partir : selle assez large, pneus bien gonflés, freins fonctionnels, pas de voilage au niveau des roues. Essayez-le avant de payer la location et si quelque chose ne va pas n’hésitez pas à le signaler. Le loueur vous règlera le soucis ou vous proposera un autre vélo dans la minute.

Optez pour des vélos de ville. De nombreuses boutiques louent de beaux VTT un peu partout en ville. Ce n’est pas le bon plan car ils sont nettement plus cher et pas du tout nécessaires. A part quelques chemins sableux pour aller voir des petits temples cachés, les routes sont plates et en bon état. Et surtout l’avantage considérable du vélo de ville sur le VTT c’est le panier à l’avant. Indispensable pour y mettre votre sac à dos et ne pas transpirer du dos pendant toute la journée.

Habillez-vous correctement. Il fait très chaud mais le port du pantalon ou de la jupe longue pour les filles est obligatoire. De même que le T-shirt doit couvrir les épaules. N’oubliez pas que vous allez visiter des temples toute la journée autrement dit des lieux sacrés. Les gardes peuvent donc vous refuser l’entrée d’un temple si votre tenue n’est pas adaptée. Même si cela peut paraitre pénible ce n’est finalement pas plus mal pour éviter les coups de soleil.

Choisissez bien vos chaussures. Après avoir enfilé un pantalon, on aimerait bien rester en tongues. Ce n’est toutefois pas une bonne idée. Privilégiez les chaussures fermées – légères si vous avez – sinon des chaussures de marche. On a fait le premier jour en tongues et nos pieds étaient en piteux état à la fin de la journée.

Prenez de l’eau ! Trois bouteilles d’1,5 L pour deux ne seront pas de trop. Nous étions à Angkor en novembre et il faisait ultra chaud. On a donc passé nos journées à boire pour éviter la déshydratation… et bien on peut vous dire qu’on est presque pas allé au toilette de la journée. C’est bien la preuve qu’une grosse quantité d’eau est absolument nécessaire.

Prenez un casse-croute. Tout est cher sur le site d’Angkor donc même si les restaurants sont nombreux mieux vaut pique-niquer au calme, à l’ombre d’un temple.

N’oubliez pas la casquette et la crème solaire. Les routes sont généralement ombragées mais pas toujours. De même que la visite de certains temples se fera en plein soleil. La casquette et la crème solaire seront donc 2 alliés de taille pour une visite d’Angkor réussie. Et ce conseil vaut également pour ceux qui préfèrent opter pour le tuk tuk.

Notre Parcours à Angkor

Assez causé logistique. Place aux images maintenant !

Jour 1 : La Petite Boucle

On s’est attaqué à la petite boucle en partant vers l’est. Au programme :

Banteay Kdei : notre premier temple. On a adoré ! Très photogénique

Entrée et arbre devant le temple Banteay Kdei, Cambodge

Ta Prohm : sur les traces d’Angelina Jolie pour les fans du film Tomb Raider

Entrée du temple de Ta Prohm, Cambodge

Salomé pose devant de gigantesques racines à Ta Phrom, Cambodge

Ta Keo : attention ça grimpe !

Escaliers menant au sommet du temple de Ta Keo, Cambodge

Vue éloignée du temple de Ta Keo, Cambodge

Ta Nei : un tout petit temple perdu dans la forêt. Très sympa de se sentir seul au milieu de ces pierres chargées d’histoire.

Rempart du temple de Ta Nei, Cambodge

Chau Say Thevada et Thommanom : 2 temples de taille moyenne qui se font face à proximité de la porte Est de Angkor Thom. Pour info Angkor Thom c’est un peu le centre ville d’Angkor.

Allée vers le temple de Chau Say Thevada, Cambodge

Jour 2 : Le lever de Soleil à Angkor Wat et la Grande Boucle

Debout à 4h30 du matin, on récupère nos petits dej à emporter à la réception de l’hôtel et dès 5h on file vers Angkor Wat. Oui ça fait très cliché de faire ça, oui il y a du monde mais franchement, c’est beau !

Temple de Angkor Wat au lever de soleil, Cambodge

Entrée du temple de Angkor Wat au lever de soleil, Cambodge

On ne visite pas Angkor Wat tout de suite. Après avoir pris notre petit déjeuner devant l’un des plus beaux paysages du monde on enchaine avec la grande boucle.

Preah Khan : un grand temple que l’on a beaucoup apprécié également. N’hésitez pas à faire le tour de l’enceinte en longeant les douves. Cela permet de découvrir les portes latérales, généralement boudées par les visiteurs.

Salomé à coté de la porte du temple de Preah Khan, Cambodge

Gallerie écrasée par un arbre au temple de Preah Khan, Cambodge

Banteay Prei : un temple un peu paumé, accessible en sortant des sentiers battus. Très peu de touristes.

Temple de Banteay Prei, Cambodge

Neak Pean : un endroit très romantique.

Temple de Neak Pean au milieu de son étang, Cambodge

Ta Som, East Mebon et Pre Rup : le 3 grands temples situés au niveau du Baray Oriental.

Têtes de Bouddha au temple de Ta Som, Cambodge
Têtes de Bouddha au temple de Ta Som
Sylvain carresse la statue d'un éléphant au temple de East Mebon, Cambodge
Rencontre impromptue au temple de East Mebon
Temple de Pre Rup et son grand escalier, Cambodge
Les hautes marches du temple de Pre Rup

Bat Chum et Prasat Kravan : deux petits temples pour ceux qui n’auraient pas encore fait une overdose de temple. ˆˆ

Temple de Prasat Kravan, Cambodge

Jour 3 : Le Bayon, Angkor Wat et Plus si Affinités

Attention, aujourd’hui on passe aux choses sérieuses ! On va visiter les 2 plus gros et bien sûr plus connus des temples d’Angkor. On confirme, ça déchire !

Le Bayon

Vue d'ensemble du temple du Bayon, Cambodge

Frise du temple du Bayon illustrant des scènes de bataille, Cambodge

Têtes de Bouddha au sommet d'une tour du temple du Bayon, Cambodge

Angkor Wat

Entrée du temple d'Angkor Wat, Cambodge

Ancienne pIscine dans l'enceinte d'Angkor Wat, Cambodge

Vue extérieure d'une gallerie dans le temple d'Angkor Wat, Cambodge

Frise dans une gallerie d'Angkor Wat, Cambodge

Tour principale du temple d'Angkor Wat, Cambodge

Et pour varier les plaisir, entre ces 2 visites on prend un goûter au sommet de Baksei Chamkrong et on profite de la vue sur le Baray Occidental depuis Phnom Bakheng.

Salomé au sommet du temple de Baksei Chamkrong, Cambodge
Victoire de Salomé sur ses mollets à Baksei Chamkrong
Vue depuis le temple de Phnom Bakheng
Vue imprenable depuis Phnom Bakheng

Voilà, nos 3 jours de visite sont déjà terminés.

Pour une visite encore plus exhaustive on aurait pu prendre un pass 7 jours. On aurait alors consacré 1 jour à la visite des temples de Roluos à vélo également.

Nous aurions aussi pris un tuk tuk le jour suivant pour aller visiter le site d’Isvarapura.

Mais bon, toutes les bonnes choses ont une fin. Et puis ça nous donnera une bonne raison de revenir.

En attendant on file à Kampong Cham, petite ville qui vit au rythme du Mékong. Retrouvez la suite de nos aventures dans notre prochain article.

Et si vous aussi vous avez des bons conseils ou des remarques au sujet de la visite d’Angkor (à velo ou autre), n’hésitez pas à laisser un petit commentaire !

Facebook
Twitter
Pinterest

10 réponses à « Petit Guide pour Visiter Angkor à Vélo »

  1. Pffffhh, Pffffhh, Pffffhh, attendez, là, pas si vite ! Le lecteur a besoin, lui aussi, de reprendre son souffle. Tu-veux-du-temple-eh ben-en-vl’à ! Jamais le jeu de mots nounesque (ou sushibiquesque…) n’a été plus approprié: « quand y en a plus, y en a Angkor ». Incontournable.
    Alors, que dire du présent épisode ? Il est hypervitaminé, hyperprotéiné, c’est du lourd. Digérer de la pierre, c’est déjà pas donné à tout le monde, mais là, vous avez du mérite. Même visiter en bougeant seulement les yeux, on n’est pas déçu. C’est presque sportif. Les photos sont superbes, mais ça on peut le dire à chaque fois. Le lever de soleil est « à-tomber », comme on dit maintenant. Ce qui arrive au sens propre à certains temples, les pauvres, surtout quand les arbres leur font des croche-pieds.
    Vous allez avoir reusement du temps pour digérer votre sinophobie.
    On se dit qu’à la place du raton-laveur et de Donald, on aurait bien vu une petite biquette, et puis, hop, elle apparaît opportunément. Tout comme vos conseils pratiques. N’oubliez pas, en rentrant, de passer prendre votre enveloppe chez Lonely planet.
    En résumé, vous avez raison: Angkor Vat, ça déchire, même à distance !!!

    1. Oui, beaucoup de projets en cours: ils sont pas cons, ils savent bien que c’est pour ça qu’on vient dépenser notre fric chez eux. Une bonne partie des temples sont en rénovation voir reconstruction (mais bon je le montre pas c’est pas hyper photogénique).

  2. Bon allez je reconnais… c’est impressionnant! Jamais vu de temples aussi beaux et géants que ça! Ca met la barre haut pour le reste de votre parcours, au moins asiatique…
    Les arbres qui poussent sur les pierres sont splendides. Vous savez quelle espèce?
    Pendant ce temps là la soeurette elle fait aussi du vélo, avec des pneus à clous…

    1. Très bonne question de Laure Bernhardt ! Quels sont ces étranges arbres qui envahissent les temples d’Angkor? Et bien ce sont des Tretrameles nudiflora… voilà ne nous en demandez pas plus on ne saura pas vous en dire d’avantage… ˆˆ

  3. Fascinant !… à une frustration près : tes commentaires chère Salomé nagent dans l’eau.
    Vous semblez même être passés à côté du ប្រាសាទស្រាបៀរ (temple de la bière, en français).
    J’aurais mieux compris qu’à East Mebon Sylvain caresse un boc de bière de la dimension de l’éléphant plutôt que sa trompe.
    Mais je me suis consolé en admirant particulièrement vos photos du Bayon. Certainement envoûtantes de visu !

    1. Rassurez vous Christian ! Nous sommes loin de nager uniquement dans l’eau… La bière coule à flot en Asie du Sud Est et légère et fraiche comme elle est on aurait presque tendance à la confondre avec notre gourde parfois.
      Pour l’instant nous avons pu savourer entre autre de la Hanoi et de la Saigon au Vietnam, de la Cambodia et de la Angkor au Cambodge et actuellement de la Beerlao au Laos. Nos préférences vont pour l’instant à la Hanoi et à la Beerlao 🙂
      La suite au prochain épisode !

  4. Un vrai plaisir de lire cet article plein d’humour. Et surtout très utile pour la préparation de ma visite d’angkor dans seulement quelques semaines. J’ai maintenant très hate à la vue de ces photos et vos commentaires. Merci

    1. Ravis d’avoir pu être utiles !
      On vous souhaite un excellent voyage et une très belle visite d’Angkor.
      Au plaisir de vous retrouver sur La Planète en Claquettes 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *