Sucre : Gastronomie, Culture et Farniente


Bolivie / vendredi, juillet 5th, 2019

Nous voici maintenant à Sucre, capitale constitutionnelle de la Bolivie et véritable perle d’Amérique Latine. Il fait bon vivre à Sucre. Voilà pourquoi nous avons décidé d’y poser nos valises pendant une semaine. Entre découvertes culinaires boliviennes, leçon d’histoire et repos, on vous dit tout de notre semaine dans la ville blanche.

Une semaine de Farniente à Sucre

Vous devez vous dire « Sérieux, encore une pause glandouille ? Mais quand est ce qu’ils visitent ces deux-là ? ». Oui on l’avoue, à presque 9 mois de voyage on s’octroie de plus en plus de pauses. On est d’ailleurs bien en retard sur notre planning d’Amérique du Sud initial… et c’est très bien comme ça !

Bouche à oreille Airbnb

Outre le fait qu’il règne une douceur de vivre indéniable à Sucre, si nous nous sommes sentis si bien ici c’est bien grâce à notre logement.

C’est quelques semaines plus tôt en discutant avec Paula et Ricky rencontrés dans un Airbnb à La Serena que nous avons eu vent de ce plan à Sucre. Eux même y ont séjourné 2 semaines et ils ont tout adoré : l’appart’, la vue, les hôtes… Bref ça nous a sérieusement donné envie d’aller vérifier tout ça par nous-même.

La petite perle sur la colline

On valide à 100% ce plan en or. Dès notre arrivée nous sommes accueillis très chaleureusement par François et Cécilia, sa maman.

L’appartement est spacieux et décoré avec goût et la vue est tout simplement superbe. Beaucoup disent que la plus belle vue de Sucre s’apprécie depuis Recoleta. Venez chez François et Cécilia et on en reparle.

Et en bonus : dans le frigo nous attendent une douzaine d’œufs fraichement pondus par les poules de Cécilia et nous pouvons utiliser la machine à laver (le grand luxe du backpacker).

Ne rien faire, juste apprécier le moment

Autant dire que lorsque l’on jouit d’un tel confort on n’a pas très envie de quitter notre petite colline. Voilà l’une des raisons pour lesquelles nous n’avons pas été très productifs en terme de visite pendant cette semaine à Sucre.

Après tout, c’est aussi ça le voyage. 😉

Semaine Culture à Sucre

Ce n’est pas parce que nous sommes un brin fainéants que nous avons complètement fait l’impasse sur la découverte de la ville.

Des dinos à gogos

Près de Sucre, on trouve l’un des plus beaux sites d’empreintes de dinosaures au monde. Cette attraction séduit beaucoup de touristes. Résultat : à Sucre, on aime bien les vieux reptiles et on le montre !

Diverses photos de statues de dinosaures à Sucre
Oui, celui de gauche fait office de cabine téléphonique

D’ailleurs, à l’instar de Potosi, la circulation aux carrefours est régulée par des jeunes en costume d’animaux et bien sûr, à Sucre, ce sont de joyeux dinosaures.

Jeunes en costume de dinosaures qui font la circulation à Sucre

Visite guidée privative de Sucre

Lors de la réservation de notre logement, nous avions retenu que François, notre hôte, est également guide de la ville. Il travaille en agence mais propose aussi à ses hôtes une visite particulière. À peine plus chère que le tour via l’agence, la visite privative nous semble une bien meilleure option.

Best tour ever !

Nous avons rendez-vous à 14h30 sur la Plaza Pedro Anzúrez Marques de Campo Redondo, aussi connue sous le nom de Recoleta. C’est le point de départ de la visite la plus passionnante que l’on ait fait tout au long de notre voyage.

La place de la Recoleta à Sucre
La Recoleta

Pour recontextualiser, la mère de François est Bolivienne tandis que son père est Belge francophone. Il est donc bilingue. Né en France, il a grandi en Bolivie, entre Potosi et Sucre et il a passé les dix dernières années en Europe entre la Corse où vit son père et Londres où il a fait ses études d’Histoire. Son point de vue sur la société, la politique et l’Histoire bolivienne est donc très intéressant.

François montre l'entrée de la rue du chat à Sucre
La rue du chat, l’une des plus anciennes de Sucre (période pré-Colombienne)
Salomé et François descendent une rue à Sucre

Nous sillonnons tous les trois la ville pendant tout l’après-midi (jusqu’à 19h30 !) entre anecdotes et cours d’Histoire (car François est un professeur aussi passionnant que passionné).

Salomé et François au musée Charcas de Sucre
Musée colonial Charcas
Cathédrale de Sucre
La Cathédrale de Sucre
L'obélisque de la place de la Liberté à Sucre
Obélisque de la place de la Liberté
Petite réplique rouge de la Tour Eiffel dans le parc Simon Bolivar à Sucre
Mini tour Eiffel dans le parc Simon Bolivar
Gare centrale de Sucre
Gare centrale, inutilisée car il n’y a plus de trains

On s’octroie même une pause gourmande. Ah ben oui, on n’allait pas non plus faire l’impasse sur notre sujet préféré : la bouffe !

Semaine Gourmande à Sucre

Quand on ne fait pas grand-chose, on a tout le temps de goûter à toutes les spécialités du coin. Mis à part les repas que nous nous sommes concoctés nous-même et que nous avons savourés en admirant la ville du haut de notre colline, nous avons également pris plaisir à goûter un peu à tout au gré de nos envies.

Le marché central de Sucre

L’une des attractions principales de Sucre, c’est son marché central. On y a passé pas mal de temps notamment pour faire nos emplettes. Mention spéciale pour les avocats succulents et pour les petits fromages de chèvre frais dont on se souviendra longtemps.

Stands de fruits au marché central de Sucre
Bébé dans une cagette à fruits au marché central de Sucre
« Vous prendrez bien un bébé avec vos papayes ? »

Au marché central on teste également d’excellents jus de fruits frais.

Salomé choisit son jus de fruit frais au marché central de Sucre
D’abord on choisit …
Deux verres de jus de fruit frais devant le stand au marché central de Sucre
… et ensuite on trinque !

Il y a aussi le sandwich au chorizo (saucisse bolivienne très savoureuse) de 7 Lunares et les petites pâtisseries qui nous font de l’œil d’un stand à l’autre.

Sandwich au chorizo de 7 Lunares au marché central de Sucre

Pause sucrée à Sucre

Sucre porte bien son nom. On peut y déguster toutes sortes de douceurs, notamment l’excellent chocolat de la chocolaterie Para Ti. Toutefois on passe notre tour et nous focalisons plutôt sur les glaces de chez Sucré Heladería Artesanal.

Juste à l’angle de la Plaza 25 de Mayo, ce glacier propose quelques saveurs locales à tomber telles que chirimoya, tumbo ou encore dulce de leche-coco.

La boutique étant idéalement située, nous commandons nos glaces et allons les déguster sur un des bancs ensoleillés de la place principale de la ville.

Les salteñas de El Patio

Et non, ce n’est pas encore fini ! Nous décidons de tester les fameuses salteñas de Sucre, soit disant les meilleures du pays. Les salteñas, c’est un peu la version bolivienne des fameuses empanadas.

Nous avons donc goûter ce met de choix sur l’agréable terrasse de la salteñeria El Patio. En tous cas ce sont parmi les meilleures empanadas que l’on ait goutées depuis notre arrivée en Amérique du Sud… et on peut dire qu’on en a testé un paquet !

Saltenas chez El Patio à Sucre

Et quelques autres petites choses

Pour clôturer notre semaine gourmande à Sucre, nous goutons à un truc appelé papa rellena. Ce petit encas salé est un exemple parfait de street food bolivienne. Il s’agit d’une boule frite de purée de pomme de terre fourrée à la viande, au fromage ou à l’œuf. On a testé à l’œuf cette fois-ci.

Papa rellena à l'oeuf

Et nous finissons enfin par gouter la célèbre sopa de mani (soupe d’arachides), si typiquement bolivienne et surtout si savoureuse !

On va s’arrêter là pour la liste des trucs trop bons à tester à Sucre, sinon on va devenir obèse… si ce n’est pas déjà le cas vont se dire les parents. 😉

Place maintenant aux bons plans pour bien profiter de Sucre sans trop se presser.

Où dormir à Sucre ?

On a déjà tout dit plus haut. Si vous aussi vous voulez profiter de ce logement unique, suivez le lien suivant : super appart’ à Sucre

Où manger à Sucre ?

Qaway Mirar : un petit restaurant végétarien doté d’une adorable terrasse qui surplombe la ville. À midi c’est menu du jour : entrée, plat (dont une option non végétarienne), dessert et un jus frais pour 30 BOBS (3.83€).

Soupes et plats principaux chez Qaway Mirar à Sucre
Sopa de mani et plats principaux

7 Lunares : sur ce petit stand au cœur du marché central, vous trouverez le célèbre sandwich de chorizo et quelques autres encas bien savoureux pour un prix dérisoire.

Sucré Heladería Artesanal : pour une pause glace sur la Plaza 25 de Mayo en toute simplicité. Un régal !

El Patio : une salteñeria typique cachée, comme son nom l’indique, dans un petit patio. Ouvert uniquement à l’heure du déjeuner, on y déguste de savoureuses salteñas dans un cadre très agréable.

Le marché central : une source inépuisable de denrées alimentaires pour tous les goûts et toutes les bourses (surtout les plus modestes). On y trouve également de la petite restauration au 2ème étage mais nous n’avons pas testé. Estomacs sensibles s’abstenir : de nombreux cas d’intoxications ont été reportés suite à un repas au marché central. En revanche pour y faire ses courses, goûter une pâtisserie sur le pouce ou boire un jus de fruit frais, allez-y l’esprit tranquille… et le ventre vide. 😉

Prix des activités à Sucre

Comme vous avez dû vous en rendre compte, on n’a pas été des foudres de guerre niveau activité pendant cette semaine. Mais s’il n’y a qu’une seule chose que l’on devrait conseiller c’est bien la visite guidée avec François.

Nous avons payé 50 BOBS par personne. On recommande à 100% !

Et voilà, notre semaine de « vacances » à Sucre touche à sa fin. Notre rythme intrépide (la bonne blague) reprend son cours dès ce soir avec un bus de nuit qui nous emmène à La Paz.

On vous dit tout sur cette trépidante métropole perchée à 3640 mètres dans notre prochain article.

Facebook
Twitter
Pinterest

4 réponses à « Sucre : Gastronomie, Culture et Farniente »

  1. Je n’ose pas dire que vous avez sucré la dimension patrimoniale de Sucre, mais ce jeu de mot est tellement irrésistible que la facilité l’emporte sur le bon goût.

    Le dinosaure téléphonique : un must !
    À vous faire renoncer au GSM.

    J’espère que vous avez présenté mini-biquette à bébé-papaye !

    Je n’ai pas manqué de remarquer : pas un mot sur la bière à Sucre. Pas une goutte ?

    1. Si, on en a bu une ou deux sur le toit d’un bar avec des amis. Mais sinon j’avoue qu’on a un peu ralenti notre consommation de houblon ces derniers temps.

  2. Panneaux de chantier, clignotants, barbelés, chiens policiers ! Faut pas rigoler avec ces choses-là. Les avertissements, les interdictions doivent être violentes : ne pas laisser passer le moindre touriste diabétique, à « Sucre ».
    Moi-même, à la simple lecture, et à la vue des pâtisseries, je ne me sens pas bien.
    Sortons vite prendre l’air.
    🤪

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *