Visite Guidée de Córdoba


Argentine / mercredi, mai 22nd, 2019

Après notre semaine de road trip dans le nord de l’Argentine, nous découvrons maintenant Córdoba, 2ème plus grande ville du pays. Grande ville, certes mais à taille humaine. Entre son centre jésuite chargé d’histoire et ses nouveaux quartiers branchouille peuplés d’étudiants, Córdoba est une ville étonnante. On vous livre notre itinéraire et nos coups de cœur.

Arrivée à Córdoba Tout en Douceur

Nous ne sommes pas fans des bus de nuit qui, bien que pratiques et économiques, ne sont pas toujours très confortables. On se laisse quand même tenter pour le trajet de Salta à Córdoba en prenant un ticket pour un siège camaavec la compagnie Flecha.

Petit focus pour comprendre de quoi on parle : en Argentine il existe 3 catégories de ticket de bus : semi cama, Cama et Cama Deluxe. En semi cama on bénéficie d’un siège inclinable à 140° ce qui est ok pour un trajet de jour mais pas hyper confortable pour dormir. En cama, les sièges sont inclinables à 155°. Comme dans l’avion on a droit à une couverture et à un petit coussin. Au cours d’un trajet de nuit, un dîner et un petit déjeuner sont servis. Bon ce n’est pas de la grande cuisine mais ça fait le taf. En cama Deluxe, le siège s’apparente presque à un lit, le repas est soit disant meilleur et on a parfois même droit à du champagne. Bref c’est la classe business du bus… Malheureusement on n’a pas testé.

Homer et Marge Simpsons en première classe dans un avion

Revenons-en donc à notre bus. On a qu’une seule chose à dire : notre trajet Salta – Córdoba s’est passé comme un charme. Le repas était franchement pas mal pour les fins gourmets que nous sommes et les sièges étaient très confortables. Bref on a dormi comme des bébés. On était presque tristes de quitter le véhicule une fois arrivés à Córdoba.

Comment Visiter Córdoba ? Les Tours « Gratuits » de la Docta

Lorsque l’on arrive chez Rodrigo et Marina, nos hôtes AirBnB, les guests précédents sont encore là puisqu’ils prennent un bus de nuit pour Mendoza dans la soirée. On papote tous ensemble et c’est là que nous apprenons qu’il existe une association qui organise des walking tours gratuits de Córdoba.

La Docta regroupe quelques étudiants passionnés par leur ville et qui chaque jour donnent rendez-vous à tous les touristes intéressés à des points stratégiques de la ville pour une visite guidée très enrichissante. La rémunération des guides est basée sur le pourboire que chaque participant décide de donner à la fin du tour. Et franchement, même nous qui sommes radins ^^, on n’a pas hésité à laisser un joli pourboire car le jeu en vaut la chandelle.

Gif animé d'un chat protégeant des billets

Le Tour de l’Après-midi : Nueva Córdoba et les Quartiers qui Bougent

Aujourd’hui nous retrouvons Macarena, notre guide et le reste du groupe à 17H devant le palais Ferreyra. Au cours de ce tour de près de 3H nous passons entre autre par :

La Plaza España

Ses musées et ses anecdotes franchement rigolotes… on ne vous en dit pas plus. ^^

Le Parque del Bicentenario

Rattaché au Parc Sarmiento, le parc du Bicentenaire a été inauguré en 2010. Nous y découvrons 200 anneaux qui représentent les 200 années d’indépendance de l’Argentine. Le jeu c’est donc de trouver l’anneau de son année de naissance et de lire l’évènement important qui y est lié. Pour Salomé, en 1986 l’Argentine a gagné la coupe du monde. 1985, l’année de naissance de Sylvain, correspond au début des procès des dirigeants de la terrible dictature qui a étouffé l’Argentine de 1976 à 1983. Moins fun mais tout aussi important si ce n’est plus. Question de point du vue. ^^

Grands anneaux colorés du Parc du Bicentenaire

La ruenda monumentale

Cette grande roue est la fierté des habitants de Córdoba notamment car elle est l’œuvre d’un certain Gustave Eiffel. D’après notre guide c’est leur petit bout d’Europe à eux… et Dieu sait combien une partie des Argentins sont attachés à l’Europe. D’ici on a aussi une très belle vue sur la ville.

Vue sur la grande roue et la ville de Cordoba

L’iglesia de los Capuchinos

Notre église coup de cœur à Córdoba aussi belle de l’extérieur que de l’intérieur.

Eglise de los Capuchinos de jour et éclairée au crépuscule

Le quartier Buen Pastor

Ce bloc abritait à la base une prison pour femme. La municipalité de Córdoba a jugé que ce n’était pas très glamour d’avoir une ancienne prison délabrée en plein milieu du centre-ville. Un vaste projet de réhabilitation a donc été lancé en 2005. De la prison, il ne reste plus que la façade et le bloc abrite désormais bars et restaurants où les nombreux étudiants de Córdoba se rejoignent après les cours. On profite même d’un petit spectacle son et lumière au bord de la fontaine.

La fontaine de Buen Pastor lance des jets d'eau colorés

Les Gallerias et le Barrio Güemes

Après avoir arpenté les rues de Nueva Córdoba, nous découvrons l’ancien quartier le plus populaire de Córdoba. Nous apprenons que les Gallerias étaient à l’époque des maisons communautaires où s’entassaient plusieurs familles. Les familles ont désormais laissé place à des petites boutiques très hipster.

Une gallerie avec des magasins

Chaque soir le quartier est pris d’assaut par les étudiants. Le Barrio Güemes est définitivement devenu the place to be à Córdoba.

Salomé avance entre les bars d'une allée de Barrio Güemes

On finit ce tour en partageant un verre avec Macarena, notre guide, qui nous apprend plus sur les us et coutumes de son pays et qui nous parle de la vision que la jeunesse argentine a de l’avenir dans une situation économique très instable. On en profite aussi pour goûter au Fernet Branca Coca, cocktail mythique (mais très amer ^^) de Córdoba.

Salomé et Macarena entre dans un bar éclairé de néons dans Barrio Güemes

Le Tour du Matin : le Centre Historique et le Quartier Jésuite

Ce matin nous avons rendez-vous à 11h avec Agus pour une visite de la ville résolument plus historique. Le point de départ se situe sur la Plaza San Martín.

Des pigeons s'envolent de la place San Martin

Depuis cette place, nous admirons entre autre :

La Cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption de Córdoba

Bâtiment emblématique de la ville de Córdoba, cette cathédrale aura mis plus de 200 ans à être terminée. De ce fait elle présente plusieurs styles architecturaux. Doté d’un extérieur roman relativement sobre, son intérieur baroque est richement décoré.

Cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption de jour et au coucher de soleil

Le Cabildo

La construction du Cabildo débute au XVIIème siècle. C’est ici que sont gérés les affaires administratives coloniales de la ville.

Il abrite désormais le siège du secrétariat à la Culture de la ville de Córdoba. On y trouve également le Museo de la Ciudad.

Le Museo de la Memoria

On quitte maintenant la plaza San Martin vers ce musée qui rend hommage aux victimes de la dictature. On aurait aimé le visiter mais le 1er mai, il est fermé.

L’Edificio Más Angosto

L’histoire raconte que ce bâtiment a été construit de la sorte car deux frères se partageaient un même terrain. L’un voulait construire un immeuble alors que l’autre refusait. Le premier frère a donc construit son immeuble sur sa partie de terrain d’où sa forme étrange (3 mètres de large seulement).

Edificio Más Angosto, un batiment de plusieurs étages très peu large

La Casa de Sobremonte

Cette maison est l’une des plus anciennes bâtisses de la ville. On y trouve aujourd’hui le musée historique provincial du marquis de Sobremonte.

La Manzana Jesuítica

Au sein du très beau quartier jésuite on découvre notamment une très belle église. C’est le premier édifice religieux qui a été achevé à Córdoba. Les fidèles pouvaient donc venir s’y recueillir en attendant que l’interminable chantier de la cathédrale (1580-1787) ne se termine.

Portail et porte d'entrée de la Manzana Jesuítica

Cordoba : Le Bilan

On peut dire qu’on a bien aimé Córdoba. Nous n’avions pas d’attente particulière mais cette pause culture est une agréable surprise dans notre itinéraire Argentin.

Les tours de la Docta sont d’après-nous un incontournable pour bien cerner les multiples facettes de Córdoba. On peut bien évidemment visiter la ville par soi-même mais ce n’est tout de même pas pareil.

Grâce à nos guides nous avons appris des choses qui nous auraient probablement échappé si l’on avait visité la ville seuls. Merci encore à Macarena pour nous avoir fait goûté au criollo et pour ses bonnes adresses pour un délicieux choripan.

Un criollo en gros plan
Criollo, un délice chaud au beurre

À notre tour maintenant de partager nos bons plans et nos adresses !

Où dormir à Córdoba ?

C’est devenu une habitude maintenant : nous ne jurons plus que par AirBnB ! En ville, en Amérique du Sud c’est de loin la meilleure des options.

À Córdoba nous avons logé chez Rodrigo et Marina qui ont partagé avec nous leur chouette appart en plein cœur de Nueva Córdoba. Bonus, ils avaient le plus adorable des chatons: Uma !

Plusieurs photos d'un chaton

Nous avions réservé deux nuits au départ et nous n’avons malheureusement pas pu prolongé puisque la chambre était déjà réservée. Nous avons donc passé la troisième nuit dans un établissement œcuménique qui met quelques chambres à disposition des voyageurs. Nous avons été accueillis par Oscar, un Bolivien absolument adorable. Les chambres sont assez austères et la salle de bain plutôt rustique mais c’est propre et fonctionnel… et surtout à deux pas de la gare routière.

Où manger à Córdoba ?

  • El Luisito : un food truck à deux pas des anneaux du bicentenaire. C’est ici que vous goûterez le célèbre choripan. Ce gros sandwich est composé d’une saucisse argentine et de tout un tas de crudités au choix. C’est un peu comme au Subway mais en plus typique. N’oubliez pas de demander d’agrémenter votre choripan de chimichurri, une sauce vinaigrée composée de… plein de trucs. Même les Argentins ne savent pas exactement ce qu’il y a dedans mais c’est délicieux !
Salomé devant le grand food truck d'El Luisito
  • Pizza Zeta : cette pizzeria en plein cœur de Buen Pastor dispose d’une belle terrasse au calme. On n’y est pas allé pour une pizza mais pour une de leurs belles salades composées. #manger5fruistetlégumes. Les prix sont raisonnables par contre la bière coûte un bras ! Le cheesecake au coulis de fruits rouges est un délice.
Salades et Cheese Cake à Pizza Zeta
  • Bocanada Resto Y Cervezas Artesanales : petit restau idéal pour un repas de midi sur le pouce. De très bons burgers et d’excellents lomitos (sandwich avec une fine tranche de boeuf non-hachée) bien garnis comme on les aime. Ils proposent aussi une bière artisanale mais on n’y a pas goûté.
Un hamburger and un lomito avec des frites
Lomitooooooooooo

Où boire un verre à Córdoba ?

Pas d’adresse en particulier mais tout le Barrio Güemes est une invitation à la fiesta.

De la brasserie artisanale concept installée dans un ancien entrepôt au bar à cocktail trendy en passant par la petite terrasse cosy nichée au fond d’une galerie, il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses. Le plus simple est de se balader au gré des rues et d’y aller à l’instinct.

Prix des activités à Córdoba

Free Walking Tour La Docta : le prix du tour dépend de la valeur que chaque participant lui attribue.

À titre indicatif nous avons donné 600 ARS à deux (environ 12€) pour le tour de 17H car Macarena a vraiment été une excellente guide et elle parle très bien l’anglais ce qui est appréciable. Elle nous a baladé pendant 3 heures dans toute une partie de la ville. On n’a pas vu le temps passer. Excellente prestation !

Le lendemain pour le tour de 11H nous avons donné 500 ARS à deux (environ 10€) à Agus car le tour était un peu moins long (2 heures). On a aussi remarqué que les guides du matin ont beaucoup plus de clients que les guides de l’après-midi ce qui fait que leur salaire est susceptible d’être plus conséquent donc voilà…

Même si subjectivement nous avons préféré la visite de l’après-midi, les prestations étaient de qualité égale et ces petites étudiantes nous ont vraiment bluffé par leur connaissance de la ville, leur dynamisme et leur bonne humeur. On a même reçu une sucette au Dulce de Leche à la fin du tour du matin !

On vous donne maintenant rendez-vous à Mendoza, capitale du vin argentin aux portes de la Cordillère des Andes. Le moins que l’on puisse dire c’est que notre prochaine escale sera… bien arrosée. 😉

Facebook
Twitter
Pinterest

7 réponses à « Visite Guidée de Córdoba »

  1. Une performance de promptitude que de pouvoir déposer un commentaire avant Mum !

    Je suis votre blog avec un intérêt qui ne faiblit pas. Au contraire.

    L’opportunité des guides-étudiants me paraît fameuse.

    Comment ferez-vous pour nous commenter vos milliers de photos et vidéos ? Prévoyez-vous un séminaire de longue durée ? Tout est envisageable mais avec une provision suffisante de Kaysersbier.

    Vos commentaires me font remémorer un curieux souvenir personnel. Le hasard a voulu que je vois passer, un matin à Buenos-Aires, la voiture qui emmenait le général Viola rejoindre la cérémonie de sa succession au général Videla le 29 mars 1981. Le lendemain, 30 mars, j’apprenais la tentative d’assassinat sur Ronald Reagan à Washington.
    Singulier premier séjour à Buenos-Aires qui m’a laissé des souvenirs marquants.

    1. Pour les milliers de photos et de vidéos, on pense les trier avant de les montrer, comme ça il en restera « plus que » des centaines.

  2. Je suis également votre blog avec beaucoup de fascination même si je reste discrète en ce qui concerne les commentaires , je suis admirative devant ces photos démontrant ces beaux paysage .

    1. À constater l’à-propos et la justesse de votre sémantique (« fascination » par exemple), de vos commentaires je redemande, chère Laurence.
      Ils sont superdoués et multidoués nos reporters préférés ! Ils sont effectivement fascinants.

  3. Alors, ben, les anecdotes rigolotes de la Plaza Espana, on ne les connaîtra jamais! C’est pas du teasing, ça c’est du rationnement (c’est Mum qui connaît bien la question). J’adore la tranche d’immeuble, toute droit sortie de décors de studios hollywoodiens !
    Comme la lecture de vos exploits, ça creuse, pas de souci, souvent en bas de page (mais pas seulement), on peut se restaurer en chemin. Ca regorge de spécialités locales à chaque coin de rue. Comme tous les autres animaux, pour l’homme, l’obsession, c’est la pitance…

    1. Oui, pour les anecdotes on vous les racontera à l’oral, on voulait pas spoiler celles-ci à nos lecteurs qui iraient potentiellement faire le tour ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *