Huaraz : Glaciers et Randonnée dans la Cordillère Blanche


Pérou / jeudi, juillet 25th, 2019

Après un passage express à Lima, nous décidons de poser nos sacs quelques jours à Huaraz, petite ville de montagne au cœur de la Cordillère Blanche. Si vous aimez la randonnée, les paysages spectaculaires et la nature sauvage cette région est faite pour vous ! Enfilez vos chaussures de marche, on vous emmène à Huaraz.

Huaraz, une Ville Résolument Trek

La région de la Cordillère Blanche est à juste titre surnommée « La Suisse du Pérou ».

On comprend vite pourquoi puisque lorsque l’on se promène à Huaraz, on se croirait un peu dans les Alpes. La ville est entourée de sommets enneigés et la population locale a bien compris tout l’attrait de ces belles montagnes pour les touristes occidentaux (et de plus en plus Péruviens maintenant).

Vue sur les montagnes depuis Huaraz

Un peu comme dans une station de ski Alpine, à Huaraz on trouve tout un tas de boutiques de matériel et de vêtements de trek ainsi qu’une multitude d’agences proposant des excursions dans les alentours.

Le trek de Santa Cruz depuis Huaraz

Le trek pour lequel Huaraz est si connu est le fameux trek de Santa Cruz. Cette randonnée de 4 jours et 3 nuits vous emmène au cœur du parc national de Huascarán. Tout au long du parcours, les randonneurs ont la chance de découvrir une faune et une flore hors du commun mais aussi des paysages fantastiques.

Ce qui fait tout l’attrait de cette magnifique randonnée c’est son cadre exceptionnel. Le parc Huascarán compte en effet pas moins de 434 lacs et 663 glaciers. De quoi ne plus savoir où donner de la tête.

Trek de Santa Cruz, on reviendra !

On vous l’annonce, nous n’avons pas fait le trek de Santa Cruz par faute de temps mais surtout par faute d’équipement. En ce qui concerne les treks de cette envergure il y a deux écoles :

  • Les intrépides qui accordent peu d’importance au matériel et que ça ne dérange pas de se voir refourgué un sac de couchage 15° humide pour dormir pendant 3 nuits à 4000 mètres en plein hiver.
Gif animé de Bilbo qui court
  • Les pragmatiques (ça c’est nous) qui ont compris depuis bien longtemps qu’ils ne sont pas équipés pour ce genre de rando’ et qui reviendront avec du vrai matos au cours d’un prochain voyage.

Que Faire à Huaraz à part le Trek de Santa Cruz ?

On vous rassure, il y a plein d’autres belles choses à faire et à voir au départ d’Huaraz en dehors du trek de Santa Cruz, notamment de magnifiques escapades à la journée dans le parc Huascarán.

Après quelques recherches en ligne, nous avons sélectionné deux spots exceptionnels qu’à notre avis il ne faut pas manquer lors d’un séjour à Huaraz : le glacier Pastoruri et la laguna 69.

Faut-il passer par une agence pour organiser ses excursions à Huaraz ?

Si vous nous suivez assidûment (ce dont on ne doute pas un seul instant ^^), vous savez que nous pesons toujours le pour et le contre avant de passer par une agence pour organiser une visite. En ce qui concerne nos excursions au départ d’Huaraz, nous avons opté pour la solution agence.

Gif animé hotesse qui donne des tickets

Le départ de la randonnée de la laguna 69 est accessible en transport en commun mais c’est compliqué. D’après les infos qu’on a trouvées en ligne, on peut prendre plusieurs collectivos à des horaires pas possibles et encore on n’est même pas certains que ces infos soient toujours d’actualité. On peut aussi y accéder en taxi mais à deux ça chiffre vite (entre 150 et 180 soles A/R la journée selon vos talents de négociateur).

Pour accéder au glacier Pastoruri, il ne semble pas qu’il y ait d’autres solutions que de passer par une agence.

Ce sera donc agence pendant deux jours. On vous donne tous les détails en fin d’article, promis. 😉

Le Glacier Pastoruri

Ce matin nous avons rendez-vous à l’agence à 8H50 pour un départ à 9H30. Le temps de récupérer le guide et nous voilà partis en direction du glacier Pastoruri.

Un guide pas comme les autres

Notre guide est un papy, professeur à la retraite et ça se sent. On a l’impression d’être en sortie scolaire. ^^ En fait, il semble être un excellent guide mais il ne parle pas anglais et notre espagnol est (toujours) très limité. Il nous fera néanmoins beaucoup rire tout au long de la journée. 76 ans et une forme d’enfer. Il faut qu’il nous refile son secret !

Gif animé d'un vieux qui danse

Des paysages et des plantes

Sur la route nous faisons une halte au niveau d’une tourbière et au niveau d’une source d’eau naturellement gazeuse car fortement chargée en CO2.

On ne comprend pas grand-chose des explications de notre guide ce qui ne nous empêche pas de profiter des magnifiques panoramas qui nous entourent. On en profite également pour se mesurer aux curieuses Puya Raimondi, des plantes qui peuvent vivre jusqu’à 90 ans. Telles qu’on les voit sur ces photos, elles sont en floraison. Autrement dit elles sont en phase terminale.

Puya Raimondi en version jeune et adulte
Le Puya Raimondi: jeune (gauche) et vieux (droite)

Petite marche jusqu’au glacier

Nous arrivons au niveau d’un parking à partir duquel il faut marcher 3 km avant d’arriver au glacier. Nous sommes alors à 4800 mètres et allons monter jusqu’à 5200 mètres. Le sentier n’est ni très raide ni très long mais à cette altitude on a rapidement le souffle court.

Chemin montant au glacier de Pastoruri

Une fois en haut, il se met à neiger. Ça pèle sévère mais quel spectacle ! Le temps de prendre quelques photos et on redescend. Si le temps avait été meilleur on aurait certainement trainé un peu plus longtemps au pied du glacier mais aujourd’hui on passe notre tour. ^^

Salomé et Sylvain devant le glacier de Pastoruri
Panorama glacier Pastoruri

Randonnée à la Laguna 69

Après une petite journée cool au glacier Pastoruri, il est temps de s’attaquer aux choses sérieuses ! La magnifique Laguna 69 nous attend.

Départ aux aurores

Un taxi vient nous chercher devant notre appart’ à 4H30 du matin. Il fait froid, on est mal réveillé mais on sait que la journée va être intense.

Gif animé d'un homme qui se réveille

Une fois à l’agence, nous nous installons dans le van pour y finir notre nuit. Nous roulons pendant environ 2H avant de faire une pause petit déj’ dans un restau. Ceux qui le désirent peuvent commander un petit déjeuner à la carte. Pour les radins (oui, on parle de nous ^^), il est aussi possible de sortir son pique-nique et de le manger sur place.

Séance photo à la laguna Chinan Cocha

Peu de temps après la pause petit déjeuner, nous entrons dans le parc national Huascarán et marquons une rapide pause devant la laguna Chinan Cocha.

Une eau cristalline, des pins… on se croirait presque au bord de la méditerranée. La température frisquette nous rappelle toutefois bien vite qu’on se trouver à 4500 mètres d’altitude et que d’imposants glaciers nous entourent.

Eau turquoise et pins de la Laguna Chinan Cocha

Nous prenons quelques minutes pour prendre quelques photos et c’est reparti pour notre prochain et dernier arrêt : le départ de la randonnée pour la laguna 69.

À vos marques, prêts, partez !

Le van se gare au départ de la randonnée à 8H35. Notre guide nous donne quelques dernières recommandations et nous démarrons la marche à 8H40. 7 km et 800 mètres de dénivelé nous séparent alors de la lagune sachant que nous partons à 3800 mètres pour arriver à 4600 mètres.

Gif animé de Batman et Robin qui grimpent

Rapidement nous semons les autres passagers du van puis nous dépassons quelques marcheurs partis avant nous sur le faux plat du début de la randonnée.

La pente commence à s’intensifier mais les paysages à couper le souffle nous font oublier la pénibilité de l’exercice. Croyez-nous, grimper une pente raide à 4000 mètres d’altitude, ça n’a rien d’une balade du dimanche.

On avale toutefois assez rapidement les six premiers kilomètres tout en profitant du panorama. Là on se dit que le dernier kilomètre sera une partie de rigolade… mais non ! Enfin pas pour Salomé en tous cas. Alors que Sylvain caracole comme un petit cabri pour arriver premier à la lagune (et prendre de belles photos sans personne), Salomé traine sa vieille carcasse sur ce dernier kilomètre qui semble ne jamais finir.

Gif animé d'Usain Bolt qui arrive premier

Bon ok, on exagère un peu, mais franchement c’est physique !

Après l’effort, le réconfort

Ahhh quel bonheur que d’arriver en haut et d’enfin découvrir la laguna 69… sans personne qui plus est !

Nous avons mis 2H pour arriver à la lagune contre les 3H annoncées. En arrivant à 10H40, nous avions le spot pour nous tout seul… ou presque.

Un peu plus tard nous remarquons un groupe de trois filles accompagnées d’un guide privé. Elles ont donc dû partir bien plus tôt que nous mais aussi payer bien plus cher. Dans la foulée arrive un groupe de six retraités normands que nous avions doublés sur le fameux dernier kilomètre. Cela dit, ça n’enlève rien à la magie de l’endroit.

Voici une petite galerie des meilleurs clichés pris lors de l’ascension 🙂

Le calme avant la tempête

Nous nous installons sur des roches plates un peu en retrait et profitons du calme et de la sérénité de la lagune tant que ses bords ne se sont pas encore transformés en Disneyland. Bientôt le peloton de touristes commence à arriver. À partir de là ça commence à être la foire.

Des touristes se prennent en selfie à la lagune 69
Des touristes rassemblés au bord de la lagune 69

Nous avons eu de la chance que notre van soit l’un des premiers à nous déposer au départ de la randonnée. Ensuite nous avons rapidement doublé les quelques personnes qui nous précédaient à part les trois filles et leur guide privé mais eux sont arrivés bien avant nous.

En arrivant à 10H40 nous avons donc pu profiter d’une heure de calme. Après cela les choses ont commencé à se gâter. On a donc dégainé le pique-nique puis nous sommes redescendus tranquillement.

Descente depuis la lagune 69
Allez hop on redescend !

À noter que la descente nous a pris autant de temps que l’ascension soit 2H de marche.

C’est sur cette note sportive que s’achève notre séjour à Huaraz. Nous allons maintenant entamer notre remontée vers l’Équateur.

En attendant, voici nos conseils et bonnes adresses pour organiser votre séjour dans la Cordillère Blanche.

Infos Pratiques à Huaraz

Où dormir à Huaraz ?

Sans surprise, nous avons une fois de plus opté pour un AirBnb. Pour un prix défiant toute concurrence, nous avons dégoté un bel appartement tout confort. Si vous aussi vous voulez en profiter c’est par ici.

Où manger à Huaraz ?

Nous avons essentiellement cuisiné de bons petits plats dans notre belle et grande cuisine mais nous avons quand même testé quelques bonnes adresses :

  • Krishna Bhog : un restaurant indien végétarien délicieux. Au menu, une soupe suivie d’un plat unique à volonté le tout pour 20 soles par personne. Mention spéciale pour le pain à la poêle, un pur régal ! Après ça on a roulé jusqu’à notre appart’.
Soupe et plats végétariens chez Krishna Bhog à Huaraz
  • Teo’s Restaurant : un petit restau très apprécié des locaux. On y déguste un excellent caldo de gallina pour 9 soles.
Caldo de Gallina chez Teo's à Huaraz
  • Mercado de Independencia : ici on a mangé un de nos meilleurs repas du Pérou : lomo saltado pour Sylvain et aji de gallina pour Salomé, le tout précédé d’une savoureuse soupe de tapioca (comme celle de Mamy ^^) le tout pour 5 soles par personne. Montez au 2ème étage du marché et installez-vous à l’un des stands. Si vous avez des doutes sur l’hygiène, choisissez un stand où il y a beaucoup de monde: c’est souvent un bon indicateur.
Almuerzo au Mercado de Independencia
Almuerzo: Lomo Saltado et Aji de Gallina
Lomo Saltado et Aji de Gallina

Quelle agence choisir à Huaraz ?

Après avoir fait un petit tour des agences d’Huaraz nous avons choisi Golden Expeditions. On recommande cette agence pour plusieurs raisons :

  1. Ils ont leurs propres véhicules. On voyage donc dans un van avec un groupe restreint au lieu de se retrouver dans un bus avec un troupeau d’autres touristes.
  2. Les guides et le chauffeur sont sympas et très pros même s’ils ne parlent pas anglais (ce qui est précisé au moment de la commande de l’excursion).
  3. La ponctualité est irréprochable : les horaires annoncés ont été parfaitement respectés et nous sommes arrivés tôt au départ de la randonnée de la lagune 69.
  4. Ils nous ont proposé le meilleur prix sachant qu’on leur a commandé deux excursions.

Un sans-faute donc pour Golden Expeditions !

Prix des activités à Huaraz

  • Excursion au glacier Pastoruri : 65 soles pour deux personnes.*
  • Excursion à la laguna 69 : 65 soles pour deux personnes. *
  • Accès au parc national Huascarán : Pass jour : 30 soles / Pass 3 jours : 60 soles / Pass 30 jours : 150 soles

Nous avons prévu deux excursions consécutives dans le parc Huascarán, nous avons acheté le pass 3 jours. Il est possible de l’acheter directement à l’entrée du parc ou à l’office d’Huaraz (adresse: Jirón Federico Sal y Rosas 555). La seconde option est d’ailleurs recommandée. On a entendu que parfois ils ne vendent pas le pass 3 jours aux différentes entrées du parc. L’idéal est donc de partir avec son ticket en poche.

Vous savez maintenant tout pour bien préparer votre séjour à Huaraz. Pour les courageux qui souhaiter s’attaquer au trek de Santa Cruz, soyez sympas, envoyez-nous quelques photos. 😉

Et pour ceux que ça intéresse, dans notre prochain article on vous donne toutes les infos utiles pour aller d’Huaraz à Cuenca en Équateur en 48H.

Des ânes dans la vallée avant la lagune 69
Facebook
Twitter
Pinterest

5 réponses à « Huaraz : Glaciers et Randonnée dans la Cordillère Blanche »

  1. Photos sublissimes,on ressent la pureté de l’air,quel spectacle et ces fleurs bleues…il faut souhaiter que toutes ces splendeurs vous aideront dans votre quotidien !

  2. Ouf ! La Bretagne a rétabli ses liaisons avec le monde.

    Avez-vous tenté d’ajouter malt et houblon à votre source d’eau naturellement gazeuse ? Pensez donc, tout un glacier qui vous livre à la bonne température une eau de source divinement bullée : un fantasme !

    Je retrouve le Puya Raimondi dont la vocation était expliquée dans un documentaire vu à la télévision. C’était jadis la sucette préférée des diplodocus.

  3. Vous comptez y retourner encore cette année, à Santa Cruz, équipés mode trek, ou ça pourra attendre l’année prochaine ?
    Faut dire que la Laguna 69, même en photo, c’est un choc.
    Et puis 2h au lieu de 3, à 4600m, y a rien à se reprocher !
    Après ce séjour dans la beauté de la montagne, comme là, à Huaraz, on ne doit plus se sentir le même !!!
    C’est le hit, cette fois : ça va être dur de nous impressionner davantage…
    Record à battre.

    1. Je te rassure: record à battre également pour nous, on a rien eu qui dépassait la Laguna 69 depuis ^^ Mais Vancouver arrive à grands pas héhéhé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *