Salento et la Vallée de Cocora


Colombie / samedi, août 31st, 2019

On a entendu et lu beaucoup de bien de Salento. Mignon petit village, belle nature environnante, bonne ambiance… Vendu ! On va faire un petit tour du côté de Salento et de la magnifique vallée de Cocora.

Salento, Village Trop Touristique ?

En arrivant à Salento, alors que le colectivo nous débarque sur la place du village, on a un peu la sensation d’être à Disneyland surtout après nos quelques jours dans le sud de la Colombie. Mais on se prend vite au jeu.

Malgré cette affluence touristique massive, la bourgade réussit à maintenir une bonne ambiance. En soirée (surtout le week-end) se mêlent locaux et touristes colombiens, occidentaux et sud-américains en toute convivialité.

Rue principale de Salento en début de soirée

Alors oui, Salento c’est drôlement touristique mais ça vaut le détour.

Balade dans le Village de Salento

S’il y a autant de visiteurs à Salento, c’est qu’il y a bien une bonne raison. En effet, le village est adorable. Il fait bon se promener dans ses petites rues aux maisons colorées, croiser des habitants à cheval, boire un jus de fruits frais sur la place principale et flâner dans la rue commerçante.

Shopping à Salento

Qui dit touristes, dit magasins de souvenir et autres réjouissances. Salento n’échappe pas à la règle bien au contraire. À vrai dire, on a rarement vu autant d’échoppes concentrées dans un si petit village.

On ne boude pas notre plaisir et dédions une partie de la journée à flâner de boutiques en boutiques à la recherche d’un petit souvenir pour la maman de Sylvain. Salomé manque de craquer pour une paire de chaussure mais se ravise à la dernière minute. Pas de place dans le sac !

Point de vue au-dessus de Salento

Tout au fond de la rue commerçante de Salento on trouve une volée de marches qui mènent à un agréable point de vue. De là il est possible d’admirer Salento d’un côté et la belle nature qui entoure le village de l’autre.

Randonnée dans la Vallée de Cocora

C’est bien mignon les petits belvédères et le shopping mais il est temps maintenant de passer aux choses sérieuses. Si l’on est venu à Salento c’est avant tout pour nous dégourdir les jambes dans la belle vallée de Cocora.

À quelques kilomètres de Salento se trouve le point de départ d’une très belle randonnée à travers la vallée. Pour s’y rendre, il suffit de grimper dans une des Jeeps Willis qui partent régulièrement de la place principale de Salento. En 20 minutes à peine, la jeep vous dépose sur un petit parking à quelques centaines de mètres du départ de la randonnée.

Avec un peu de chance, le véhicule sera plein et vous aurez à faire le trajet debout derrière le véhicule, c’est bien plus fun !!

Dans quel sens découvrir la vallée de Cocora ?

Il est possible de faire la balade dans les deux sens sachant qu’apparemment dans le sens des aiguilles de la montre le dénivelé positif est moins important… mais ça on ne l’a su qu’à la fin ^^. Comme on a encore pas mal de graisse à faire fondre depuis notre régime empanadas / bière d’Argentine, nous avons opté pour le sens contraire.

L’atout de la vallée de Cocora : la diversité

Nous commençons à progresser sur un petit chemin sillonnant à travers des prairies verdoyantes.

Puis le décor change et on commence à s’enfoncer dans une jungle luxuriante.

Des ponts se succèdent et nous traversons plusieurs fois la rivière. Cette partie de la rando’ est très sympa et plutôt ludique.

À un moment, nous faisons un rapide crochet sur la gauche via un petit sentier qui mène à une cascade.

La maison des colibris

À mi-chemin de la randonnée, un lieu insolite attend les amoureux des animaux, notamment des petits oiseaux mignons. La maison des colibris est un espace où ces curieux petits volatiles viennent s’abreuver sous l’œil attentif et les objectifs de (trop ?) nombreux touristes.

Le jour où nous y étions, il y avait foule. Peut-être qu’en quittant Salento avec la première Jeep (qui part aux alentours de 6H30), il est possible d’éviter les hordes de marcheurs. En ce qui nous concerne, nous n’avons presque jamais été seuls sur le chemin et encore moins à la maison des colibris où Sylvain a dû un peu jouer des coudes pour pouvoir prendre quelques clichés.

Après l’effort, le réconfort

La partie la plus rude de la balade nous attend maintenant. Un bon raidillon de 200 mètres de dénivelés positifs sur 650 mètres de distance se présente à nous… et là on est contents. Comme d’habitude, on monte ça comme des athlètes. ^^

Une fois arrivés en haut, nos efforts sont largement récompensés par un petit jardin rempli de fleurs, à côté d’un café. Beaucoup de gens s’arrêtent là afin de prendre une collation tout en admirant le point de vue époustouflant.

À partir de là les panoramas magnifiques se succèdent tandis que le chemin de retour amorce une pente douce à travers une forêt de pin. Puis la colline se dégage et révèle d’immenses palmiers.

En contre-bas, nous arrivons à notre point de départ et reprenons une Jeep pour Salento.

La randonnée aura duré 4 heures incluant, le rapide crochet jusqu’à la cascade, une pause d’une demi-heure à la maison des colibris et une autre pause de 10 minutes en haut de la côte la plus rude. D’après les blogs que nous avons consultés, on peut compter jusqu’à 6 heures pour réaliser cette balade mais à chacun son rythme.

Salento : le Bilan

Malgré une affluence touristique massive à laquelle nous n’étions plus habitués, nous avons bien aimé Salento et ses alentours.

Nous avons tout particulièrement apprécié les magnifiques paysages et la diversité de la vallée de Cocora que l’on recommande vivement de découvrir.

Si nous avions eu un peu plus de temps (et si Sylvain était un plus grand amateur de café), nous aurions également visité une finca (exploitation de café). Avec du recul c’est un peu le regret de Salomé mais, une fois de plus, ce manquement nous donne une bonne raison de revenir en Colombie. Pour info, durant notre séjour nous avons eu de très bons échos sur la visite de la finca Don Elias.

Nous prenons maintenant un bus (ou plutôt deux) pour rejoindre Medellin. Avant de passer au prochain épisode, ne manquez pas nos conseils pratiques pour optimiser au mieux votre découverte de Salento et sa région.

Où dormir à Salento ?

Cette fois, on ne va pas vous dire où dormir à Salento mais plutôt où ne pas dormir à Salento.

Nous avions réservé 3 nuits à l’hostel Aterdecre de Salento et comme nous sommes persévérants nous avons honoré notre réservation jusqu’au bout. Avec le recul on en rigole et en somme ce n’était pas si catastrophique que ça mais comparé à notre hostel de Popayan qui nous a coûté moins cher cet établissement est nuuuuuul ! Les propriétaires sont inexistants. C’est la femme de ménage qui a géré notre changement de chambre le deuxième jour et notre paiement le dernier jour. Les locaux sont complètement délabrés. La cuisine n’en est pas une : sol en terre battue, un mini frigo où gisent les restes d’on ne sait qui et d’on ne sait quand, une misérable plaque à gaz sur le déclin en guise de cuisinière, du matériel de cuisine hors d’âge et donc inutilisable…

Pourtant, sur Booking les avis sont très bons… On n’a toujours pas compris. Bref, à éviter… À part si vous voulez voir un coucher de soleil époustouflant.

Où manger à Salento ?

Côté street food : les arepas ! Spécialité colombienne et vénézuélienne, ces galettes de maïs cuites devant vos yeux sont un régal et très nourrissantes. Mention spéciale pour l’arepas au fromage nappée de miel. On en salive encore !

El Punto Vegetal : un agréable restaurant végétarien. Cuisine savoureuse, décor soigné et service sympathique. On a gouté les lasagnes végétariennes et une de leurs nombreuses salades composées. Une chouette pause gourmande.

Salade de quinoa à El Punto Vegetal à Salento
Ensalada del Campo

Cumana Bistro Food : si vous voulez goûter la gastronomie vénézuélienne c’est ici que ça se passe. Service efficace et très souriant avec toutes les explications nécessaires pour bien comprendre la carte. Très bonne nourriture. On a beaucoup aimé !

Plats boliviens chez Cumana Bistro Food à Salento
Arepas Rellenas et Pabellón Criollo

La Casa del Pan : on a testé pas mal de boulangerie en Colombie mais la Casa del Pan est notre favorite. Des pan de queso bien frais encore tièdes, des buñuelos moelleux et savoureux, un gâteau à la banane démentiel… Idéal pour constituer un bon petit déjeuner ou pour une pause gourmande en milieu de journée.

Pains et patisseries de Casa del Pan à Salento, assiette de petit déjeuner
Le p’tit déj’ des champions !
A: pan de queso, B: almojabana (similaire à A), C: cake à la banane,
D: buñuelo, E: arepa, F: boule de patate frite, G: chorizo

Prix des activités à Salento

  • Trajet en jeep Salento – Cocora A/R : 8000 COP / personne.
  • Accès à la randonnée de la vallée de Cocora : 3000 COP / personne pour le chemin du bas et 4000 COP / personne pour le chemin du haut
  • Maison des colibris : 5000 COP par personne incluant une boisson (thé, chocolat chaud ou café).

Comment aller et quitter Salento ?

Depuis Popayan, la compagnie de bus Belalcazar assure une liaison directe Popayan – Armenia sans avoir à changer de bus à Cali. Coût du trajet : 40000 COP / personne. Durée : 7 heures.

La liaison Armenia – Salento est régulière toute la journée. Au terminal de bus, il suffit de repérer les mini-bus arborant le panneau Salento. Coût du trajet : 4500 COP / personne. Durée : 1 heure.

Pour rejoindre Medellin depuis Salento, il existe deux solutions :

  • Prendre un bus direct de Salento à Medellin : 3 départs par jour à 8H, 10H et 16H. Coût du trajet : 49000 COP par personne. Durée : entre 8 et 10 heures selon le trafic et l’état de la route. Par contre si vous souhaitez prendre ce bus, pensez à bien réserver plusieurs jours à l’avance au bureau Flota Occidental de la gare routière de Salento. Nous sommes allés nous renseigner la veille et les bus de 8H et 10H étaient déjà complets.
  • Prendre un bus pour Pereira. Départ toutes les heures. Coût : 8000 COP / personne. Durée : environ 1 heure. Le trajet est à réserver la veille à la gare routière de Salento. Puis prendre un bus pour Medellin. Des départs réguliers sont assurés tous les jours par la compagnie Flota Occidental. Coût du trajet : 47000 COP / personne. Durée : entre 7 et 9 heures selon le trafic et l’état de la route.

On vous souhaite un bon séjour à Salento et surtout une bonne rando’ dans la vallée de Cocora. Pendant ce temps, on file à Medellin, ville de l’éternel printemps, parce que c’est pas tout ça mais y’en a marre du froid !

Chien avec une cravate allongé dans la rue à Salento
Facebook
Twitter
Pinterest

5 réponses à « Salento et la Vallée de Cocora »

  1. Chouette nouvelle page ce matin 😁une impression de bien être se dégage de ce petit village et le jardin en hauteur une merveille !!!!

  2. Curieux, cette suprématie des jeeps dans cette petite ville. Forcément l’oeuvre d’un talentueux concessionnaire. Si l’on fait facilement l’impasse sur les vitrines culinaires (pour ménager son foie psychologique), par contre, on se repasserait bien en boucle le vol stationnaire du colibri. Cet oiseau exceptionnel bénéficie en plus d’un regard aigu et courroucé, comme si on lui avait dessiné un oeil de BD.
    Sinon, les paysages sont somptueux, comme vous en avez l’habitude, et puis les photos… Mais ça, j’l’ai déjà dit cent fois…

  3. Curieuse – mais jolie ! – cette manie des Colombiens d’étirer leurs palmiers comme des spaghettis.
    À moins qu’ils ne poussent jusqu’au ciel parce qu’ils sont arrosés à la bière…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *