D’Ipiales à Popayan : Escale dans le Sud de la Colombie


Articles Récents, Colombie / samedi, août 24th, 2019

Après un passage frontière tout en douceur nous voici enfin en Colombie. Pour commencer notre découverte en beauté nous dédions quelques jours au sud du pays. Souvent boudées des touristes car difficile d’accès et réputée encore dangereuse, cette région réserve bien des surprises. En voici un petit aperçu.

Ipiales : Rencontre avec la Colombie

Comme beaucoup de villes frontalières, Ipiales ne laisse pas un souvenir impérissable dans l’esprit du voyageur. Cela dit après avoir lu bien des choses négatives sur cette bourgade, on a trouvé qu’y passer la nuit n’était pas si désagréable que ça.

La Question de la Sécurité en Colombie

En arrivant à Ipiales nous nous remémorons les quelques histoires glauques (et récentes) que d’autres voyageurs nous ont raconté au sujet de la Colombie. Entre les braquages au couteau et à la carabine et les attaques de bus en plein milieu de la nuit, on se demande si c’était une bonne idée de venir trainer par ici. D’autant que le sud de la Colombie est une région encore réputée relativement dangereuse.

Gif animé d'un requin dans Nemo

Mode Parano Activé

Pour notre première soirée en Colombie on est donc un peu carrément en mode paranos mais rassurez-vous ça nous est vite passé ! Après nous être tâtés pour sortir de notre chambre pour aller manger (mode parano, on vous a dit), la faim l’emporte et nous partons à la recherche d’un bon dîner.

Gif animé de Daphnée dans Scoobi Doo qui marche sur la pointe des pieds

Soirée Tranquille à Ipiales

Une fois dans la rue, nos craintes se dissipent bien vite. Ipiales n’est certes pas une belle ville mais elle n’en reste pas moins une cité vivante où il fait bon aller déguster une petite pizza en soirée.

Pas de touriste ici mais pas non plus de terroristes ou de narco-trafiquants à l’air patibulaire… juste des Colombiens lambdas qui font leur vie.

Exit la parano. Fini d’écouter les autres à qui il n’arrive que des mésaventures. On restera prudents bien sûr mais hors de question de se faire un ulcère en imaginant le pire.

Le Sanctuaire Las Lajas

Pour notre premier après-midi en Colombie on décide d’aller visiter le sanctuaire de Las Lajas, l’une des plus belles églises du monde… rien que ça ! À sept kilomètres seulement d’Ipiales, Las Lajas représente l’un des lieux de pèlerinage parmi les plus importants d’Amérique du Sud.

Plaques commémorations cimentées à l'église de Las Lajas
Plaques commémoratives collées au ciment à la paroi près de l’église

Cette curieuse église à cheval sur une gorge a été construite entre janvier 1916 et août 1949 à l’endroit où par miracle une petite fille aurait retrouvé la parole pour dire… qu’elle avait vu la vierge. On y croit ou pas mais en tout cas le lieu ne laisse personne indifférent.

En tout cas, le lieu est plus que photogénique :

Popayan : Cité aux Multiples Facettes

Après cette rapide escale à Ipialès il est temps de nous rendre à Popayan. Nous n’attendions pas grand-chose de cette deuxième escale dans le sud Colombien mais Popayan a su nous séduire grâce à ses nombreux atouts.

Popayan : Ville Blanche de Colombie

C’est un fait, chaque pays d’Amérique du Sud possède sa ville blanche. Après Sucre en Bolivie, Arequipa au Pérou et Cuenca en Équateur c’est au tour de la blancheur de Popayan de nous éblouir.

Cathédrale de Notre Dame de l'Ascension à Popayan
Cathédrale de Notre Dame de l’Ascension

Nous découvrons les belles rues de Popayan à travers un free walking tour comme on les aime. Bon, il faut admettre que notre jeune guide devait en être à son coup d’essai car elle ne semblait pas hyper à l’aise et surtout elle ne maitrisait pas assez l’anglais pour ce genre de prestation. Mais on lui pardonne parce qu’elle s’est vraiment donné de la peine et on lui souhaite de s’améliorer avec l’expérience.

Puente del Humilladero à Popayan
Puente del Humilladero (Pont de l’Humiliateur)

Ce walking tour est aussi l’occasion de pousser les portes de quelques demeures d’exception de Popayan et de découvrir les adorables patios cachés de la ville.

Patio fleuri à Popayan

Popayan : Capitale de la Gastronomie Colombienne

Soyons clair, on ne mange pas très bien en Colombie… sauf à Popayan ! Allez savoir pourquoi, cette petite ville du sud de la Colombie possède une délicieuse gastronomie bien à elle dont nous nous sommes délectés sans demander notre reste.

Au menu :

Champús et Salpicón payanés à Popayan
Champús et Salpicón payanés
Empanaditas de pipián Carantanta con hogao Patacón con queso
Empanaditas de pipián, Carantanta con hogao et Patacón con queso

On digère maintenant tranquillement toutes ces bonnes choses avant de grimper un peu plus au nord en direction de Salento.

Mais avant de découvrir cette nouvelle destination, voici quelques infos pratiques pour bien organiser votre séjour dans le sud de la Colombie.

Où dormir ?

À Ipiales

Alors que l’offre hôtelière n’est pas folichonne à Ipiales, nous avons dégoté sur Airbnb un établissement qui vient d’ouvrir ses portes (Juillet 2019). German et Elena, sa maman vous accueillent au sein d’une petite guesthouse simple et soignée. Elena est au petit soin, les chambres sont confortables, la salle de bain commune est toute petite mais propre et honnêtement vu le nombre de touristes à Ipiales il est peu probable que l’établissement soit souvent rempli.

Si vous aussi vous voulez profiter de ce bon plan c’est par ici : nuit confortable et pas chère à Ipiales.

À Popayan

Hostel Trail : toujours via Airbnb, nous avons posé nos valises dans une auberge de jeunesse cette fois-ci. On recommande toutefois de passer par Airbnb ou Booking.com car les prix sont nettement plus intéressants qu’en direct… allez comprendre.

Lobby Hostel Trail Popayan

On a beaucoup aimé cet établissement. Le personnel est très sympa, les locaux sont agréables et impeccables. On a bien aimé l’ambiance également. Bref pour 10€ la nuit en chambre double on recommande.

Où manger ?

À Ipiales

  • Pizza Exxprez : une petite pizzeria sans prétention où l’on peut déguster une bonne grosse pizza. Idéal pour un dîner rapide au centre-ville.

À Popayan

  • Vegetariano Manna : un petit restaurant végétarien fréquenté essentiellement par des locaux. Ici c’est simple : on choisit 7 items parmi les quelques plats et boissons présentés sur le tableau. On écrit tout ça sur un petit bout de papier que l’on remet à la mamy en cuisine et il ne reste plus qu’à déguster tout ça une fois servi. Simple, bon, copieux et surtout tellement bon marché ! Comptez 5500 COP le menu par personne.
Plats chez Vegetariano Manna à Popayan
  • Mora de Castilla : c’est ici que l’on peut déguster toutes les bonnes spécialités de Popayan mentionnées plus haut. Une adresse agréable où se mêlent touristes occidentaux, colombiens et sud-américains mais aussi quelques locaux.

Prix des activités

  • Sanctuaire de Las Lajas : gratuit
  • Collectivo d’Ipiales au sanctuaire : 5000 COP A/R par personne. À Ipiales, les collectivos se prennent au terminal de bus. Un panneau « Las Lajas » indique l’endroit où se garent les vans. En cas de doute, demandez autour de vous. Les locaux se feront un plaisir de vous guider.
  • Walking Tour à Popayan : comme d’habitude le tour est « gratuit » mais la rémunération des guides se base sur les pourboires. À votre bon cœur M’sieurs Dames !

Transport entre Ipiales et Popayan

Pour relier Ipiales et Popayan beaucoup de voyageurs croisent les doigts en espérant passer la frontière rapidement et attrapent un bus de nuit pour Popayan. Nous avons préféré passer la nuit à Ipiales et prendre un bus de jour le lendemain matin.

Quelques compagnies assurent la liaison entre les deux villes. Parmi elles la plus empruntée est Transipiales qui propose presque un bus par heure à partir de 6H jusqu’au soir où les bus de nuit prennent le relais. Le trajet coute 40000 COP.

Nous avons finalement pris un bus de la compagnie Bolivariano. La compagnie ne propose qu’un seul trajet Ipiales-Popayan par jour à 7H30 car il s’agit en fait du quotidien Ipiales-Bogota. Nous avons opté pour ce bus car il ne nous a couté que 30000 COP. Le bus était très confortable.

Il n’y a que 330 km entre Ipiales et Popayan mais comptez entre 8 et 10 heures de trajet. La route est très sinueuse et souvent en travaux.

Il est temps pour nous de découvrir Salento et la magnifique vallée de Cocora. On vous raconte tour ça très vite dans notre prochain article.

Statue d'un aigle bleu sur un rond-point à Ipiales
Dans la famille « Ronds-points chelous d’Amérique du Sud », je demande:
l’Aigle bleu fluo avec Gandalf encastré dans son aile !
Facebook
Twitter
Pinterest

3 réponses à « D’Ipiales à Popayan : Escale dans le Sud de la Colombie »

  1. Je comprends ô combien que l’Aigle bleu fluo du rond-point sorte ses griffes pour se saisir d’une « 3 Cordilleras »

  2. Ouah, cette basilique qui s’avance sur le pont, comme un train, quelle jolie mise en scène ! Bien concurrencée par votre maîtrise du gif et votre dédain du mode parano, qui exploite bien l’imaginaire collectif sur les dangers de la Colombie: Medellin, les cartels, tout ça, tout ce dont Netflix nous a gavé sur le thème criminel.
    Par contre, je ne comprends pas votre réserve quant aux oiseaux bleus sur les rond-points. Sauf peut-être en raison des accidents qu’ils doivent provoquer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *