Arequipa marque notre première étape péruvienne. Deuxième plus grande ville du pays, Arequipa n’en reste pas moins une cité à taille humaine. Entre musées, sites historiques, gastronomie et charmantes ruelles, on vous parle un peu de ce qu’Arequipa a à offrir.

Galères de Voyage : La Loi des Séries

Parlons pour commencer de notre petite forme lorsque nous arrivons à Arequipa.

Souvenez-vous : Sylvain a cassé son téléphone pendant la descente en VTT de la route de la mort en Bolivie. S’en est suivi une série de galères à Copacabana entre attaque de chien et AirBnb tout moisi.

Et bien ça ne s’arrête pas là puisqu’en quittant Copacabana, le bus manque de partir sans Sylvain qui s’engouffre in extremis dans le véhicule tout en retenant la porte qui se referme sur lui. Cette manœuvre acrobatique lui vaudra une petite luxation du genou.

Gif animé de Peter de Family Guy qui se tient le genou de douleur

Et pour couronner le tout, à notre arrivée à Arequipa, ses intestins font grise mine si vous voyez ce qu’on veut dire. Ce sera donc riz blanc et Smecta pour les trois prochains jours. Autant dire que notre projet de grimper le volcan Chachani à 6000 mètres d’altitude tombe à l’eau.

On ne se laisse pas abattre pour autant, et décidons de privilégier la visite de la ville tout en nous reposant pour profiter à fond de notre prochaine étape : Cusco.

Alors qu’y a-t-il de sympathique à découvrir à Arequipa en quelques jours ?

La Plaza de Armas

Comme la plupart des villes sud-américaines, Arequipa possède sa célèbre Plaza de Armas.

Place des Armas à Arequipa

Le moins que l’on puisse dire c’est que celle-ci est particulièrement belle. Il fait bon y flâner en observant touristes et locaux vaquer à leurs activités. Pourquoi ne pas faire une pause sur un des bancs de la place avec une bonne glace ? Nous passons notre tour pour la glace vu les troubles intestinaux de Sylvain mais ce n’est pas l’envie qui manque.

La Plaza de Armas d’Arequipa est entourée de magnifiques bâtiment coloniaux notamment l’imposante cathédrale Notre-Dame d’Arequipa. De style néo-renaissance, cette imposante construction veille sur la Plaza de Armas depuis le 17ème siècle.

Le Couvent Santa Catalina

Ce magnifique couvent fondé en 1570 est LA visite incontournable d’Arequipa. Construit en tuf de lave, représente parfaitement l’architecture coloniale d’Arequipa avec son subtil mélange entre style indien et espagnol.

Derrière ses hauts murs, ce véritable dédale de patios et de cellules est une petite ville dans la ville. C’est ici qu’un grand nombres de femmes d’origines sociales diverses dévouaient leur vie à Dieu, abandonnant leur famille et leur vie séculaire à jamais.

Arbre en fleur devant l'entrée du Patio du Silence au couvent de Santa Catalina
Petite cour avant l’entrée du Patio du Silence

On y découvre comment la vie monastique s’est organisée au fil des siècles et ce jusqu’en 1970, date à laquelle le couvent a ouvert ses portes au monde extérieur.

Chambre très dépouillée au couvent de Santa Catalina
Chambre standard chez AirB’nonne’B
Chambre modeste au couvent de Santa Catalina
Chambre premium chez AirB’nonne’B
Chambre fournie au couvent de Santa Catalina
Suite de luxe chez AirB’nonne’B

En fin d’aprem, depuis la fontaine cherchez les marches qui montent au point de vue.

Fontaine du couvent de Santa Catalina

Vous pourrez alors admirer le soleil se couchant sur les toits du couvent avec les montagnes en arrière-plan.

Coucher de soleil depuis les toits du couvent Santa Catalina

Bref, une visite aussi agréable que passionnante !

Le Museo Santuarios Andinos

Ici nous en apprenons plus sur Capac Cocha, la grande cérémonie inca qui consistait notamment à sacrifier des enfants au sommet des plus hauts volcans des Andes afin d’amadouer les dieux. Cette visite nous rappelle d’ailleurs le musée d’archéologie de haute montagne (MAAM) à Salta (Argentine) qui traite du même sujet.

La visite s’articule en deux temps : nous visionnons tout d’abord un documentaire de National Géographic traitant de l’expédition menée par le Dr. John Reinhard sur le Nevado Ampata en septembre 1995. Au cours de cette expédition, les chercheurs ont découvert plusieurs corps d’enfants congelés au sommet de la montagne sacrée et particulièrement celui de Juanita, la momie la mieux conservée d’Amérique du Sud.

S’en suit une visite guidée en français du musée. Notre guide nous en apprend plus sur les objets retrouvés au cours de fouilles et sur les indications que ces artefacts nous apportent pour mieux comprendre le déroulement et le sens de ces rites ancestraux.

À la fin de la visite nous rencontrons enfin Juanita présentée dans une vitrine à -20° avec un taux d’humidité de 97% afin de préserver son état de conservation exceptionnel.

Dessin d'une momie mignonne
Désolé, on pouvait pas prendre de photo dans le musée

Ce qui nous bluffe le plus dans cette visite c’est de se dire que les incas parvenaient à gravir ces montagnes, bravant les éléments et le manque d’oxygène avec un équipement plus que rudimentaire, alors que nous on se dégonfle au moindre petit signe de fatigue. À méditer.

Le Marché San Camilo

Comme sur la plupart des marchés sud-américains, nous retrouvons ici une quantité impressionnante de denrées alimentaires en tous genres. C’est donc le rendez-vous des gourmands en quête de spécialité locale.

Nous craquons particulièrement pour le queso helado, une spécialité d’Arequipa. Alors qu’il est possible de trouver cette curieuse glace un peu partout à Arequipa, rien ne vaut celle de Doña Rosa située au 2ème étage du marché.

Stand de Doña Rosa au marché San Camilo pour déguster un queso helado

La recette est simple : du lait concentré, de la vanille et de la noix de coco tournés très vite dans un récipient en métal lui-même placé dans de la glace. Saupoudrez le tout de cannelle et vous obtiendrez un délicieux dessert très frais.

Queso helado Arequipaño

Les Ruelles et le Mirador de Yanahuara

Un peu en dehors du centre, le quartier de Yanahuara ne manque pas de charme. Nous avons le plaisir d’arpenter ses petites ruelles à plusieurs reprises puisque c’est là que nous logeons pendant notre séjour à Arequipa.

La place de Yanahuara est très jolie et paisible.

Place de Yanahuara à Arequipa

Depuis celle-ci, on accède au mirador du même nom d’où l’on profite d’une très belle vue sur la ville et le volcan Misti. Cela dit, après la vue depuis notre chambre cela ne nous impressionne pas plus que ça. ^^ Mais ça vaut quand même le détour si vous n’avez pas la chance d’avoir un logement avec vue.

Panorama sur Arequipa et le volcan Misti
Panorama au coucher de soleil sur Arequipa et le volcan Misti
Panorama sur Arequipa de nuit
Point de vue depuis notre AirBnB

Après ces quelques jours de récupération à Arequipa, le genou s’est vite remis et un Tiorfan a eu raison des troubles intestinaux de Sylvain. Il est donc temps maintenant de filer un peu plus au nord où nous attend Cusco, l’ancienne capitale impériale inca… et le célèbre Machu Pichu. Mais ça c’est une autre histoire que l’on vous raconte très vite dans notre prochain article.

En attendant, voici quelques infos pratiques pour agrémenter votre séjour à Arequipa.

Où dormir à Arequipa ?

Vous avez apprécié la vue ? Et bien vous retrouverez ce logement à un prix tout doux (environ 12€ / nuit) sur AirBnb… et oui, encore et toujours !

Alonso est un hôte super sympa, (gastro-entérologue, pratique quand on est malade ^^). Son appartement est spacieux, moderne, propre et fonctionnel. Que demander de plus ?

Où manger à Arequipa ?

Vu l’état des intestins de Sylvain pendant notre séjour à Arequipa, on n’a pas vraiment eu l’occasion de tester la gastronomie locale. En plus, la belle et grande cuisine de notre appartement AirBnb donnait envie de cuisiner.

On a quand même testé le queso helado de Doña Rosa au marché San Camilo. Retrouvez cette petite échoppe au 2ème étage du marché. Il s’agit simplement d’une poignée de tables disposées au bord de l’allée.

On a aussi fait une petite pause empanadas chez Don Emapanadon. Ce ne sont pas les empanadas du siècle mais elle se défendent pas mal, surtout les salteñas Arequipanas. Idéal pour un petit repas sur le pouce entre deux visites au centre-ville.

Empanadas au poulet de chez Don Empanadon à Arequipa

Prix des activités à Arequipa

  • Museo Santuarios Andinos : 20 SOLES / personne + 15 SOLES de pourboire pour le guide. Le guide indique dès le début de la visite qu’il ne perçoit pas de salaire par le musée. On pense qu’il s’agit d’étudiants qui bossent là pour financer leurs études. Du coup, malgré note radinerie légendaire (^^) on n’a pas eu trop de mal à lâcher un petit billet.

On vous souhaite une bonne visite de la ville et on vous donne rendez-vous à Cusco !

Entrée Patio du Silence au couvent Santa Catalina
Facebook
Twitter
Pinterest