Lac Titicaca, Copacabana… Autant de noms mythiques qui nous faisaient rêver depuis longtemps. Mais plutôt que de se ruer sur la célèbre Isla del Sol, nous avons opté pour une belle journée de randonnée de Yampupata à Copacabana. On vous raconte tout ça !

Arrivée Chaotique à Copacabana

Si vous avez lu notre dernier article, vous savez que Sylvain a perdu son téléphone en descendant la Route de la Mort à vélo. Nous avons donc dû décaler notre programme d’une demi-journée pour dégoter un nouveau smartphone en catastrophe.

En quittant La Paz en milieu d’après-midi, nous arrivons à Copacabana vers 19H00. Jusqu’à la pas de problème mais c’est sans compter que nous sommes tombés sur l’un de nos pires hébergements de tout le voyage. Et oui on les enchaîne… et encore c’est que le début. ^^ #loidesséries #galèresdevoyage

AirBnb 100% foireux

Pour la faire courte, on galère pour trouver le logement et quand on demande des renseignements à notre hôte par message on se fait limite remballer. Il nous aurait soit disant attendu toute la journée et il n’a pas l’air content. Apparemment nous demander à quelle heure on allait arriver n’était pas une option. Quand on finit par trouver on découvre que notre chambre a été attribuée à quelqu’un d’autre… alors qu’il n’est que 19H00.

Gif animé d'une main montrant un écriteau "occupé"

La dame qui nous accueille se confond en excuses. Ah oui, parce que notre hôte qui parle soit disant anglais d’après l’annonce AirBnb, on ne le rencontrera jamais. On se demande même s’il existe.

Chambre ou pas chambre ?

Bref, la pauvre dame engage son ado aimable comme une porte de prison dans les négociations. Mauvaise idée, ça nous blase encore plus de nous faire snober par une gamine en pleine crise hormonale.

Résultat des courses, elles essayent de contacter la personne qui occupe la chambre pour la déloger et que l’on puisse finalement s’installer. À quelle heure, par contre ça c’est une autre histoire.

Fourmis et cuisine toute moisie

Qu’à cela ne tienne on décide d’aller préparer notre dîner en attendant. Encore une grosse déconvenue quand on découvre la cuisine : équipement vieillot, tout semble avoir été rafistolé grossièrement, c’est crade et la cerise sur le gâteau c’est le frigo. Il est tout bonnement inutilisable ! On y découvre notamment une colonie de fourmis et d’autres traces de vie non identifiés par ci par là. Et ça c’est sans parler de l’odeur pestilentielle qui s’en dégage dès qu’on ouvre la porte. Bien évidement il est vide, personne n’a osé y déposer quoique ce soit.

Gif animé de fourmis emportant un hotdog

Heureusement, le tableau n’est pas complètement noir. On finit par récupérer notre chambre à 22H00. C’est propre et la vue sur le lac est superbe. Au moins un point positif.

Vue sur le lac Titicaca depuis notre guesthouse à Copacabana
Vue de jour depuis notre auberge … y a pire.

Voilà, ça c’était pour le petit coup de gueule d’introduction ! ^^ Passons maintenant aux choses sérieuses.

Yampupata : l’Alternative à l’lsla del Sol

Nous n’avons qu’une journée à passer à Copacabana car on commence à être sérieusement à la bourre sur notre planning de voyage.

En nous renseignant sur les possibilités de randonnée à la journée, on constate que les 2/3 de la célèbre Isla del Sol sont fermés aux touristes pour une histoire de conflits entre les communautés qui y vivent. On n’a pas vraiment eu le fin mot de l’histoire mais ça nous a blasé avant même d’arriver.

Heureusement on a trouvé une chouette alternative pour une journée de randonnée magnifique : rallier Yampupata au bout de la presque-île à Copacabana à pieds en passant par la crête. Une belle balade de 17 km au calme, loin de l’agitation touristique de Copacabana.

Comment se Rendre à Yampupata ?

Comme à peu près tout à Copacabana, les solutions de transport restent très nébuleuses… en tous cas pour les gringos que nous sommes.

En partant de la Plaza 2 de Febrero et en remontant Calle Avaroa, on finit par trouver un collectivo qui accepte que nous emmener à Yampupata pour 15 BOB par personne. Au départ le chauffeur nous demande 25 BOB par personne mais en patientant un peu des locaux se pointent et on peut partager le véhicule avec eux pour un moindre coût.

Apparemment il y a aussi des vans qui font la boucle. D’après un commerçant, si le véhicule est plein, le prix de la course est de 5 BOB par personne. Mais bon, ça reste à vérifier. En tous cas si vous trouvez les fameux vans, n’hésitez pas à lâcher un petit commentaire.

De Yampupata au Mirador de Sampaya

Une fois à Yampupata on commence tranquillement à marcher. Nous suivons le chemin indiqué sur Maps.me ce qui est amplement suffisant pour faire la balade.

Salomé marche sur un chemin partant de Yampupata
Et hop c’est parti !

Peu après la sortie du village, nous quittons le chemin qui longe le lac Titicaca pour rejoindre la crête en direction du village de Sampaya et du point de vue du même nom. De là-haut on profite d’un panorama à 360° absolument sublime. D’un côté nous admirons le lac, de l’autre on a toujours vue sur le lac et en prime sur les sommets enneigés qui surplombent La Paz.

Lac Titicaca depuis la crête près de Sampaya
Vue sur le golfe de Copacabana depuis la crête
Copacabana au loin
La petite Biquette observe l'île de la Lune sur le lac Titicaca
L’île de la Lune et au fond les montagnes enneigées
Point de vue de Sampaya
Le point de vue de Sampaya

Le chemin continue ensuite le long de la crête sur encore quelques kilomètres puis il redescend doucement vers la berge du lac.

Petite crique sur le lac Titicaca
Le cerro Pucara et le lac Titicaca
Le cerro Pucara vu depuis la crête
Galets au bord du lac Titicaca
Une barque semble échouée au milieu de la végétation et des fleurs près du lac Titicaca
Petite barque au milieu des fleurs devant le cerro Pucara

Retour « Presque » Tranquille vers Copacabana

Si l’on dit « retour presque tranquille » c’est parce qu’au passage, Sylvain se fait attaquer par un chien. Heureusement la bestiole le mord au niveau du short. Rien de grave donc, juste une belle frayeur.

Cette mésaventure ne l’empêche pas de sympathiser avec tous les chiens que l’on rencontre sur le reste de la balade tandis que Salomé peste à chaque cleps que l’on croise.

Gif animé d'un chien se faisant caresser
« Ils ont juste besoin d’amour »
– Sylvain, 2019

Soirée Sympa à Copacabana

On vous a prévenu, depuis la perte du téléphone deux jours avant, on enchaine les galères de voyage. On essaie donc de conjurer le sort en passant une soirée sympa.

On rejoint Élise et Matthieu rencontrés sur la Route de la Mort et Tom et Audrey, leurs compagnons de voyage. Tous ensembles, nous décidons d’aller nous faire un petit restau. Ça tombe bien, c’est notre dernière soirée en Bolivie et il nous reste pas mal de bolivianos à dépenser.

On se fait plaisir : gros burger pour Sylvain, lasagnes à la truite pour Salomé et des nachos au guacamole en apéro. On flambe ce soir ! De toutes façons on avait aucune envie de réutiliser l’horrible cuisine de notre guesthouse. ^^

Gif animé d'un bonhomme qui saute sur des burgers

Bye Bye Bolivie

Cette escale sur les bords du lac Titicaca marque la fin de notre séjour en Bolivie. Demain matin nous quittons Copacabana pour Arequipa au Pérou.

Nous allons faire une infidélité à notre habituelle rubrique infos pratique puisqu’en ce qui concerne la randonnée de Yampupata à Copacabana, tout est dit dans l’article. Quant au restau dans lequel nous avons mangé, c’était OK mais rien de transcendant.

On a quand même une petite adresse à vous filer :

Pit Stop Bakery : de bonnes empanadas, des parts de quiches et quelques pâtisseries très appétissantes. On y a dépensé nos derniers bolivianos le matin de notre départ pour Arequipa.

Empanadas tomate fromage oregan
Sylvain recommande l’empanadas tomate/fromage/origan

Et au passage, petit focus sur comment se rendre à Copacabana depuis La Paz : des bus locaux et des vans partent régulièrement de La Paz depuis la placette face au cimetière général. Le trajet coûte 20 BOB par personne. Avec un peu de chance, les chauffeurs auront la dalle au moment où vous arrivez. Il est alors possible de ne payer que 15 BOB par personne. Sinon 20 BOB, pas plus !

Allez, nous on file au Pérou ! Rendez-vous à Arequipa dans notre prochain article.

Chardons fleuris
Tiens, ils ont des chardons aussi ici ?
Facebook
Twitter
Pinterest