Prise de Hauteur à La Paz


Bolivie / mercredi, juillet 10th, 2019

La Paz est une ville surprenante ! Alors que beaucoup la considèrent trop polluée et chaotique, nous avons eu un véritable coup de cœur pour cette métropole déroutante. Entre balade en téléphérique et découverte du centre-ville, on vous raconte notre découverte de La Paz en deux jours.

Jour 1 : Téléphérique, Marché et Point de Vue sur La Paz

Après avoir glandouillé sec pendant une semaine à Sucre, notre arrivée à La Paz nous permet de passer la seconde. Ce premier jour de visite est donc bien chargé.

De la Plaza Avaroa au téléphérique

Nous quittons notre logement situé à Sopocachi (quartier en vogue au sud du centre-ville) en direction de la station de téléphérique du même nom sur la ligne jaune. Au passage nous découvrons la Plaza Avaroa, centre névralgique du quartier. C’est ici que l’on trouve tous les petits restaus et les bars tendance de La Paz.

Arbre de la Plaza Avaroa avec sa pelouse à motifs

Nous continuons vers le parque mirador El Monticulo. De là nous admirons pour la toute première fois les sommets enneigés qui entourent La Paz, en particulier le majestueux Illimani. Impossible de le louper du haut de ses 6348 mètres.

La Biquette regarde le point de vue depuis El Monticulo apercevant au loin la montagne Illimani

Balade en téléphérique de Sopocachi au cimetière général

Et oui, vous avez bien compris : à La Paz, on trouve des téléphériques un peu partout. Il s’agit bien de télécabines identiques à celle des stations de ski.

C’est la firme autrichienne Doppelmayr qui a décroché l’appel d’offre de ce chantier pharaonique. L’expertise et la rigueur germanique n’est d’ailleurs pas de trop ici. Ce n’est pas simple de fleurir La Paz de lignes de téléphériques alors que les glissements de terrain emportent encore régulièrement des pans entiers de quartiers construits de manière totalement anarchique sur les flancs de la cité.

Cabine de téléphérique descendant sur La Paz

On dédie donc une partie de notre après-midi à une balade en hauteur entre les lignes jaune, grise et rouge. Nous ponctuons la promenade par des pauses photos entre chaque ligne. El Alto, le quartier en hauteur à l’ouest, nous offrent un nombre infini de points de vue tous aussi spectaculaires les uns que les autres. Difficile de ne pas succomber à l’étrange beauté de cette ville tout en contraste.

Vue panoramique sur La Paz depuis El Alto
Vue sur La Paz depuis El Alto

La balade en téléphérique s’achève au cimetière général où nous décidons de continuer la visite de la ville à pied.

Vue aérienne du cimetière de La Paz montrant la multitude de tombes sous forme de casiers
Au cimetière de La Paz, les tombes sont agencées comme des alvéoles. Pratique !

Du cimetière général à la rue Sagarnaga

Nous rejoignons maintenant la rue Sagarnaga. Outre le fait que cette rue soit le centre touristique de la ville, ce qui nous intéresse ici c’est l’agence Xtreme Down Hill. Nous souhaitons dévaler la célèbre Route de la Mort en vélo dans quelques jours et cette agence nous a été recommandée par plusieurs personnes.

Pause gourmande au marché Lanza

Après nous être délestés d’une somme rondelette chez Xtreme Down Hill, nous filons vers le mercado Lanza juste à côté de la Plaza San Francisco et de son imposante cathédrale pour une pause gourmande bien méritée.

Cathédrale San Francisco à La Paz

Au menu aujourd’hui, sandwich à l’avocat et combo Illimani en dessert. Tout le monde se doute de ce qu’est un sandwich à l’avocat …

Sandwich à l'avocat et au fromage au marché Lanza de La Paz
Sandwich à l’avocat et au fromage

Mais savez-vous ce qu’est le combo Illimani ? Cet étrange dessert est composé de fruits frais, de glace, de yaourt et de caramel le tout surmonté de gaufrettes et d’une petite tête choco au sommet. Bref, ce dessert culmine aussi haut que la montagne du même nom !

Combo Illimani en dessert au marché Lanza de La Paz
Un sommet gourmand à vaincre !

Les Boliviens y ajoutent de la gélatine mais on a préféré sans. Un conseil : commandez un combo Illimani et partagez-le !

De la calle Jaen au mirador Killi Killi

Nous entamons ensuite une balade digestive qui nous mène à la calle Jaen. Cette toute petite ruelle est l’une des plus mignonne de La Paz avec ses pavés et ses jolies façades. C’est aussi ici que ne vous trouverez pas moins de cinq musées. À savoir si la météo ne se prête pas à la balade.

Rue Jaen à La Paz

Après une grimpette assez rude nous voilà maintenant sur le mirador Killi Killi. Ce point de vue offre une vue à 360° sur les hauteurs de la ville. Le spectacle est d’autant plus impressionnant alors que nous l’admirons au coucher du soleil.

Point de vue sur La Paz depuis la colline Killi Killi

C’est sur cette belle note que nous terminons cette première journée de visite en rentrant tranquillement à pied dans le quartier de Sopocachi.

Jour 2 : Visite Guidée et Shopping à La Paz

Depuis notre arrivée en Amérique du Sud nous sommes devenus accrocs aux visites guidées. Après Córdoba, Valparaiso et Sucre, c’est au tour de La Paz.

Visite guidée de La Paz by Red Cap

Aujourd’hui nous avons donc décidé de participer à la visite guidée de Red Cap pour mieux comprendre l’histoire et la culture de La Paz.

Le principe est simple : comme dans la plupart des villes où nous avons déjà participé à une visite, le lieu et l’heure de rendez-vous est donné sur le site ou la page Facebook de l’entreprise. Nous rejoignons donc les guides et le groupe à 14h00 sur la Plaza San Pedro face à la mythique Prison San Pedro dont l’histoire marque le début de la visite.

Rassemblement pour le tour Red Cap à la Plaza San Pedro de La Paz
Rassemblement à la Plaza San Pedro

Mercado Rodriguez

Nous traversons ensuite le marché Rodriguez situé dans un quartier populaire entre le centre-ville touristique et Sopocachi. C’est l’occasion de découvrir les célèbres pommes de terre de Bolivie dont on ne compte plus le nombre de variétés différentes. Chacun y va de son chiffre : de plusieurs centaines à plusieurs milliers, on ne saura jamais exactement combien il y en a mais une chose est sûre : en Bolivie, la patate c’est pas ce qui manque !

Etals du mercado Rodriguez à La Paz

Du Marché des sorcières à la Plaza San Francisco

Nous voici maintenant au marché des sorcières. Si l’on veut acheter des souvenirs c’est ici que ça se passe. Mais on ne trouve pas que des pulls en alpaga ou des petits sacs boliviens au marché des sorcières. Sur les étals on aperçoit également de drôles de fioles contenant des potions magiques, des sucreries destinées la Pachamama (la terre mère) et même quelques fœtus de lama en cas de besoin… on ne sait jamais.

Des sucreries, des bouteilles et des faux billets en vente pour offrande pour Pachamama au marché des sorcières à La Paz
Offrandes typiques pour Pachamama: sucreries, faux billets et bouteilles de vin
Foetus de lama suspendus en vente au marché des sorcières de La Paz
On peut booster son offrande en y rajoutant un fœtus de lama (plus ou moins conservé) …
Panier à offrande du marché des sorcières à La Paz
Bref …

La visite continue en direction de la Plaza San Francisco où nos guides nous en apprennent plus sur l’histoire de la cathédrale et sur le syncrétisme entre religion catholique et croyances ancestrales.

Plaza Murillo

La Plaza Murillo concentre la plupart des bâtiments administratifs de Bolivie d’où le fait que La Paz soit la capitale administrative du pays. On y voit notamment le siège du pouvoir : un imposant building de béton et de verre (pas très beau à notre goût) où vit et travaille le président Evo Moralès.

Batiment présidentiel à la Plaza Murillo de La Paz
Horloge aux chiffres inversés en haut du Parlement à La Paz
Elle est pas un peu bizarre l’horloge du Parlement ?
La Plaza Murillo envahie par des pigeons

Politique et shot gratos

La visite se termine dans un bar hollandais du centre-ville où nos guides nous offrent un shot de yungueñito (à base de Singani, un alcool bolivien). Ici, à l’abri d’oreilles dénonciatrices, ils en profitent pour nous parler un peu plus d’Evo Morales et de la controverse qu’il suscite aussi bien au niveau national qu’international.

Cette session politique est intéressante pour un peu mieux comprendre la situation sociale et économique actuelle de la Bolivie.

Fun fact: vous vous souvenez des mascottes aux carrefours de Potosí et de Sucre ? Eh bien à La Paz, ce ne sont pas des tigres blancs ou des dinosaures, mais des zèbres ! Car ici, zebra désigne aussi les passages piétons du fait de leurs rayures.

Jeunes déguisés en zèbres faisant la circulation à La Paz

Session shopping au marché des sorcières et soirée entre Français

Il est maintenant temps pour nous de jouer les parfaits petits touristes en allant faire quelques emplettes au marché des sorcières. Si vous voyagez en Bolivie et que vous passez par la Paz, on conseille de faire ses achats de souvenirs ici. Il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses et il est assez facile de marchander.

Nous rejoignons ensuite Marie rencontrée à Vicuña au Chili ainsi que J.C son copain, Marine et Tom leurs compères de voyage et Brian un Narbonnais très sympa. Entre Français nous buvons des bières boliviennes dans un pub anglais. Quoi de plus international ? 😉

On ne s’attarde tout de même pas trop car une longue journée nous attend le lendemain. On se lève à 6h00 pour aller dévaler la Route de la Mort en VTT.

Mais avant de vous en dire plus sur cette journée intense, voici nos quelques conseils pratiques pour bien profiter de La Paz.

Où dormir à La Paz ?

Comme d’habitude nous avons choisi la solution AirBnb. Nous avons donc séjourné quatre nuits dans un appartement où nous avions une grande chambre avec salle de bain privative et un chauffage !!! Nous avions également accès à une cuisine équipée, le tout au 15ème étage d’une tour récente en plein centre de Sopocachi.

Si nous n’avions qu’un seul conseil à donner en terme de logement (outre le fait de prendre un AirBnb) c’est de loger dans le quartier de Sopocachi. Même si on a adoré La Paz, on admet que cette ville n’est pas de tout repos. Après de longues journées de visites, il est agréable de se ressourcer dans un quartier un peu plus tranquille.

Où manger à La Paz ?

  • Mercado Lanza : en plein centre-ville, juste à côté de la Plaza San Francisco, on trouve ici tout ce qu’il faut pour se restaurer. De nombreux petites échoppes proposent des sandwichs, des jus, des soupes et autres gourmandises. Idéal pour caler un petit creux entre deux visites.
Vue sur les successions d'échoppes sur plusieurs étages au marché Lanza de La Paz
Marchande de jus de fruit au marché Lanza de La Paz
  • Paceña la Salteña : comme son nom l’indique, ce restaurant propose de délicieuses salteñas (empanadas bolivienne). On trouve plusieurs établissements en ville. Qualité et petit prix au rendez-vous.
Gros plan sur des Salteñas de chez Paceña la Salteña

Le reste du temps nous avons profité de la cuisine de notre logement pour préparer nos repas mais si vous avez des bons plans restau à La Paz, n’hésitez pas à les partager en commentaires.

Prix des activités à La Paz

  • Mi Téléférico : 3 BOB pour la première ligne empruntée puis 2 BOB pour les lignes suivantes. Par exemple pour aller de la station Sopocachi sur la ligne jaune à la station Cementerio General sur la ligne rouge, cela revient à prendre 3 lignes : la jaune, la grise et la rouge. Le prix est donc de 3 BOB + 2 BOB + 2 BOB soit 7 BOB au total. Le billet est valable 2H30.
Exemple de tarifs pour un trajet par téléphérique à La Paz
Carte des lignes de téléphériques à La Paz
Et voici la carte complète si besoin
  • Visite guidée Red Cap : apparemment, la législation bolivienne ne permet pas de proposer des visites « gratuites » comme c’est le cas en Argentine ou au Chili. Il est donc possible de réserver sa visite sur internet et de payer 3 USD en ligne. Si l’on juge que la visite en valait vraiment la peine, on peut compléter en donnant un pourboire directement aux guides à la fin du tour.

Vous savez maintenant tout de notre séjour à La Paz. Rendez-vous très vite sur la Route de la Mort pour un article sportif. 😉

Vieille Bolivienne marche de dos en portant son sac multicolore à La Paz
Facebook
Twitter
Pinterest

Une réponse à « Prise de Hauteur à La Paz »

  1. Ouaip. Évidemment avec Illimani et ses 6 348 mètres, on fait petits bras nous avec le Mont-Blanc et ses 4 810 mètres – et non 4 807 comme au temps des manuels scolaires de notre enfance à nous, après guerre ; eh oui ! le Mont-Blanc continue de grandir. La question cruciale est maintenant de savoir si Illimani grandit lui aussi ou rapetisse afin de savoir si nous pouvons le rattraper et quand.

    Le Combo du même nom me donne à penser qu’on voit les choses grandement à La Paz.

    Heureusement que nous pouvons nous venger du mirador Killi Killi avec notre Tour Eiffel.

    Alors, bien sûr, pas de question de nous aligner côté patates.

    Une étoile supplémentaire à la cotation touristique de La Paz : la pendule du Parlement. Allez donc vous étonner après des lois qu’on y vote ! Encore un coup d’Evo Morales.

    J’ai tout de même l’idée que le bar hollandais est truffé de micros posés par les services de renseignement du précité Monsieur Morales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *